Vendredi 20 septembre 2019

Bruno Peinado, d’un monde à l’autre

Par Pauline Vidal · Le Journal des Arts

Le 25 avril 2014 - 156 mots

CARQUEFOU - Le Frac des Pays de la Loire donne carte blanche à Bruno Peinado. Issu de la génération Internet, il puise ses références dans l’histoire de l’art, le cinéma, la télévision, la BD qu’il détourne et revisite.

180 pièces du Frac et d’artistes invités, mêlées à une quinzaine de ses œuvres forment une exposition originale construite à partir de confrontations et de métissages inattendus, qui ouvre sur une « pensée rhizomatique » de l’art et du monde, où se jouent autant des désirs de table rase que des mises en connexion. Un premier se déploie avec élégance dans la Hab galerie de Nantes, tout en noir et blanc, explorant les résonances entre les œuvres et questionnant l’histoire de ce lieu. Le deuxième volet à Carquefou, qui présente les pièces sur des socles aux couleurs acidulés et sur des murs recouverts de papier peint, insiste sur les effets de rupture et la singularité de chaque œuvre.

« L’Écho / Ce qui nous sépare »

Jusqu’au 1er juin, Frac des Pays de la Loire, La Fleuriaye, Boulevard Ampère, 44470, Carquefou et jusqu’au 11 mai à la Hab Galerie, Quai des Antilles, 44200 Nantes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°412 du 25 avril 2014, avec le titre suivant : Bruno Peinado, d’un monde à l’autre

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque