Mercredi 20 novembre 2019

Art Majestic’s

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 mai 2005 - 241 mots

CANNES - La 58e édition du Festival de Cannes, présidée par Emir Kusturica et qui se déroule du 11 au 22 mai, fait un clin d’œil plus qu’appuyé à la création vidéo la plus en pointe.

Après la montée des marches du festival, ceux qui souhaitent échapper aux flashes empressés des paparazzi pourront s’éloigner du Palais des festivals et des congrès pour une balade romantique entre les palmiers de la Croisette. Les amoureux de l’art comme du cinéma ont rendez-vous pour une escapade artistique sur la plage de l’Hôtel Majestic. Pour célébrer l’union d’une relation qui dure depuis de nombreuses années, cet endroit de rêve propose de découvrir ou de redécouvrir cette histoire à travers des œuvres plus ou moins récentes. Le ministère de la Culture a plongé pour l’occasion dans les collections du Fonds national d’art contemporain (FNAC) et y a puisé quelques joyaux vidéo actuels ou plus anciens. Là, dans la moiteur cannoise, les vidéos de Serge Comte, Christelle Lheureux, Bernard Joisten, Valérie Jouve, Michel Blazy, Laurent Grasso ou Hugues Reip apportent un peu de fraîcheur. On retrouve aussi des œuvres de Pierre Bismuth qui a collaboré avec Charlie Kaufman sur le film de Michel Gondry Eternal Sunshine of the Spotless Mind : un long métrage qui a reçu l’Oscar 2005 du meilleur scénario original à Hollywood. Bref, le mariage entre art et cinéma semble s’annoncer sous les meilleurs auspices et la voûte étoilée de Cannes lui est forcément des plus propices.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°215 du 13 mai 2005, avec le titre suivant : Art Majestic’s

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque