Dimanche 25 février 2018

Pays de la Loire

Art iodé

Par Anaïd Demir · Le Journal des Arts

Le 27 août 2007

En région nantaise, le printemps artistique ne manque pas de sel. De Carquefou à Château-Gonthier, une génération d’artistes essaiment leurs œuvres récentes.

NANTES - Toujours aussi vivace sur le plan artistique, la région nantaise propose un riche programme aux amateurs d’art en ce printemps 2006. De Saint-Nazaire à Carquefou et de Nantes à Château-Gontier, les Pays de la Loire ne manquent pas de sel. Au menu : un éventail de talents trentenaires dont la plupart sont suivis depuis leurs débuts par la revue 02. Créé à Nantes à la fin des années 1990 à l’initiative de Patrice Joly, ce magazine d’art gratuit, qui doit son titre à l’indicatif téléphonique de la région, étend maintenant son champ d’action au-delà des Pays de la Loire. 02 est par ailleurs l’organe de la Zoo Galerie, à Nantes, où l’artiste Bruno Peinado, après avoir sillonné le monde, opère un retour aux sources avec « Rust never sleeps » (littéralement : « la rouille ne s’endort jamais »). Cette exposition, qui emprunte accessoirement son titre à un album de Neil Young, présente justement quelques pièces métalliques. Et cela dérouille tout en douceur avec, par exemple, cet hommage au minimal John MacCracken : un parallélépipède qui, suspendu au mur, rutile comme une carrosserie neuve bien que légèrement froissée. Métallique aussi, une sculpture noire auréolée de peinture verte fait curieusement référence au monolithe de 2001 : l’Odyssée de l’espace (Kubrick), à ceci près qu’elle est renversée au sol et apparaît comme une tombe. Une fois de plus, c’est la pop culture et les icônes des mass media que l’artiste se met à échantillonner, détourner et remixer avec les figures de l’art.

Dessins en couveuse
Au FRAC [Fonds régional d’art contemporain], à Carquefou, un autre habitué de la région, Mathieu Mercier, occupe la plus vaste salle du lieu. Un Rorschach vidéo, un néon en forme de lasso, une cage à oiseaux toute cabossée – comme modélisée –, une immense sculpture de métal linéaire qui ondule à travers l’espace…, l’artiste dresse un paysage minimal où les limites entre art, design et bricolage sont à nouveau perturbées.
Quant au Grand Café, à Saint-Nazaire, en bord de mer, il est traversé par un vent de pop culture. L’exposition « Toucher : coulé », de Daniel Firman, nous confronte à une série de personnages aux étranges postures et gestuelles. Ses sculptures réalistes se jouent des perspectives et sèment un certain trouble dans les espaces du centre d’art. Mais c’est à Château-Gontier que le point de vue spatio-temporel est le plus confondant. Alors que le visiteur s’attend à une nouvelle série de dessins turbulents et en noir et blanc courant sur les murs ou au sol, Petra Mrzyk et Jean-François Moriceau lui font perdre tout repère de la chapelle du Génêteil avec un sol qui a l’air de se dérober sous ses pas. « Goldfinger fonctionne comme une sorte de larsen vidéo », confie Moriceau. On se croirait dans un James Bond kaléidoscopique, l’esprit psychédélique des années 1970 en prime : jeux de miroirs, effets de couleurs et pièges visuels… Sur trente-trois tables blanches surmontées d’une ampoule blafarde, dans une ambiance monacale, autant de Rorschach cruciformes semblent respirer. On s’imagine alors dans le repaire d’un savant démoniaque qui s’adonnerait à un élevage clandestin de dessins en forme de croix mis sous couveuse dans une paisible chapelle perdue en rase campagne.
Pour la première fois, Mrzyk et Moriceau mettent en scène et démultiplient leurs dessins bicéphales dans une installation à l’échelle du lieu qui comporte tous les pièges du labyrinthe mental…

- Mathieu Mercier, jusqu’au 18 juin, FRAC des Pays de la Loire, La Fleuriaye, 44470 Carquefou, tél. 02 28 01 50 00, du mercredi au samedi 13h-18h, samedi-dimanche 15h-19h. - Daniel Firman « Toucher : coulé », jusqu’au 4 juin, Le Grand Café, centre d’art contemporain, place des Quatre-Z’Horloges, 44600 Saint-Nazaire, tél. 02 40 22 37 66, tlj sauf lundi 14h-19h, dimanche 15h-18h. - Bruno Peinado, jusqu’au 20 mai, Zoo Galerie, 49, chaussée de la Madeleine, 44000 Nantes, tél. 02 40 35 41 55, du mercredi au samedi 15h-19h. - Petra Mrzyk et Jean-François Moriceau, « Goldfinger », Le Carré, chapelle du Genêteil, centre d’art contemporain, 53000 Château-Gontier, tél. 02 43 09 21 57, jusqu’au 4 juin, du mercredi au dimanche 14h-19h.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°237 du 12 mai 2006, avec le titre suivant : Art iodé

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque