Vendredi 19 juillet 2019

Disparition

Agnès Varda (1928-2019)

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 11 avril 2019 - 128 mots

Paris. Les hommages ont été nombreux après la disparition le 29 mars de la réalisatrice de Cléo de 5 à 7 (1962) et de Sans toit ni loi (1985).

Pionnière de la Nouvelle Vague, Agnès Varda a créé une œuvre forte marquée par un regard attentif sur l’humain. Photographe de formation, on lui doit les célèbres portraits de Gérard Philipe au Festival d’Avignon. Se souvenant peut-être de ses études d’histoire de l’art, elle s’invente à l’âge de 70 ans une troisième vie de « plasticienne », un terme englobant ses différents travaux, photographies, installations et films documentaires, dont le dernier en date est réalisé avec JR (Visages, villages). La récente Berlinale lui avait remis le prix Camera, récompensant l’ensemble de sa carrière (lire le JdA no 518, 1er mars 2019).

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°521 du 12 avril 2019, avec le titre suivant : Agnès Varda (1928-2019)

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque