Mercredi 17 octobre 2018

Conférence d'Abou Dhabi sur le patrimoine en danger: Jack Lang évoque une "ville refuge"

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 10 octobre 2016 - 378 mots

BLOIS (CENTRE-VAL DE LOIRE) [08.10.16] - Un projet de \"ville-refuge pour accueillir provisoirement des oeuvres menacées\" pourrait être envisagé lors de la conférence internationale sur le patrimoine en danger prévue début décembre à Abou-Dhabi, a déclaré samedi l'ancien ministre de la Culture Jack Lang.

Le président de l'Institut du monde arabe (IMA) a été chargé par le président François Hollande d'organiser la conférence d'Abou-Dhabi à laquelle assisteront une quarantaine d'Etats les 2 et 3 décembre, en marge de l'achèvement du musée du Louvre Abou Dhabi.

"Cette conférence internationale (...) est tournée vers l'action", a dit M.Lang à l'AFP en marge d'une conférence qu'il a donnée à Blois sur le sujet dans le cadre des Rendez-vous de l'Histoire. "Aujourd'hui, on verse des larmes, on s'inquiète, mais maintenant il faut agir. Agir pour contribuer à la sauvegarde des monuments de Syrie, d'Irak, du Mali, de Libye, et d'autres pays."

L'ancien ministre a assurer préparer pour la conférence "une série de propositions concrètes". Il a notamment indiqué vouloir "organiser un système de ville-refuge pour accueillir provisoirement des oeuvres menacées."

Par ailleurs, il a confirmé qu'il proposerait la création d'un fonds mondial pour la sauvegarde du patrimoine menacé qui pourrait réunir jusqu'à 100 millions de dollars, conformément à ce qu'avait annoncé le 21 septembre à New York François Hollande. "Il sera de statut privé" et accompagné de "dispositif d'incitation fiscale" afin de réunir "le maximum de mécènes", avait alors souligné le président français.

"A l'image du fonds international contre le Sida basé à Genève, qui est une réussite, il réunirait les contributions des Etats, des mécènes, des institutions culturelles, de l'Union Européenne, de la Banque Mondiale pour pouvoir financer les actions de prévention, de documentation et de restauration", a détaillé samedi à Blois M. Lang.

"Cette conférence est ambitieuse. Nous voulons qu'elle soit historique car pour la première fois, des Etats et la communauté internationale agiront avec détermination et force pour contribuer à la sauvegarde des monuments en péril dans les pays en guerre", a encore souhaité l'ancien ministre.

Du Mali à l'Afghanistan, en passant par l'Algérie, la Libye, la Syrie et l'Irak, de nombreux biens culturels ont été détruits par des groupes islamistes ces dernières années, qu'il s'agisse des mausolées de Tombouctou, de la cité antique de Palmyre ou des bouddhas géants de Bamiyan.

Légende photo

Janck Lang © Photo MEDEF - 2008 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque