Vendredi 20 septembre 2019

Condamnation du Pasteur américain qui avait vendu de faux Hirst

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 mai 2014 - 277 mots

MIAMI (FLORIDE) [26.05.14] – Lundi 19 mai 2014, un pasteur a été condamné à 6 mois de prison pour avoir revendu de fausses œuvres signées Damien Hirst.

Kevin Sutherland, le pasteur de la petite église non confessionnelle de Miami âgé de 46 ans, a été reconnu coupable le mois dernier d’avoir vendu des œuvres imitant celles de l’artiste Damien Hirst à un agent de police infiltré pour la somme de 185.000 dollars (soit environ 135.000 euros). Il a été condamné lundi 19 mai 2014 à 6 mois de prison.

Le pasteur a tenté de vendre de faux Hirst, plus précisément des œuvres s’inspirant des Spin Paintings et Spot Paintings, deux séries connues de l’artiste. Kevin Sutherland pensait alors vendre les œuvres d’un collectionneur new-yorkais. Bien que la maison de ventes Sotheby’s ait déclaré l’authentification des peintures impossible, Sutherland a tout de même décidé de vendre les pièces.

La peine de prison de 6 mois assortie de 5 ans avec sursis est donc totalement justifiée selon le juge : « Il avait le choix, et il a fait le mauvais.(...) Il aurait pu aisément rectifier le tir ». Sutherland, pour sa défense, a expliqué que la maison de ventes n’avait jamais clarifié la situation quant à l’authenticité des œuvres et qu’il avait alors toute confiance en Vincent Lopreto, à qui il avait acheté les pièces. Ce dernier, un escroc reconnu en Californie, avait alors témoigné contre Sutherland.

Le procureur a déclaré à la suite de la condamnation du pasteur qu’il était « important de rendre responsable » les personnes qui menaient « toute action frauduleuse concernant des œuvres d’art » de par la difficulté de réglementation du marché.

Légende photo

Damien Hirst - © Photo Tyrenius - 2008 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque