Vendredi 23 février 2018

Christie’s condamnée à verser 8,5 millions de dollars à Halsey Minor

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 mai 2010

SAN FRANCISCO (ETATS-UNIS) [26.05.10] – L’homme d’affaires et millionnaire américain, Halsey Minor, sort vainqueur de son procès l’opposant à la maison de vente Christie’s US. Cette dernière doit lui verser une indemnisation de 8,5 millions de dollars pour fraude et violation de contrat.

Le juge William Alsup du tribunal de San Francisco a ordonné à la maison de vente Christie’s US de payer 8,57 millions de dollars – environ 7 millions d’euros – de dommages et intérêts à Halsey Minor, directeur de CNet Network Inc. D’après le Wall Street Journal le montant important compense selon la cour la perte financière subie par Minor sur la revente de ses œuvres pendant les cinq mois – de mai à novembre 2008 – durant lesquels Christie’s a gardé les pièces en garantie d’un arriéré de paiement.

En mai 2008, peu avant le début de la crise économique, Minor qui devait déjà 12 millions de dollars à Christie’s pour l’achat de nombreuses œuvres – dont un portrait de Grace Kelly par Andy Warhol – confia à la maison de vente le soin de vendre un lot de six œuvres de Richard Prince de sa collection dont un important tableau intitulé « Nurse in Hollywood # 4 » - adjugé 6,5 millions de dollars en mai 2010 chez Phillips de Pury. Au total, les œuvres étaient estimées à 25 millions de dollars. La maison de vente accepta de trouver un ou des acquéreurs dans un délai de deux semaines selon un document apporté pour preuve lors du procès.

En août 2008, Minor demande la restitution de ses œuvres qui n’avaient pas trouvé preneur. La maison de vente a répondu que ces derniers lui seraient retournés prochainement alors qu’elle avait clairement décidé – des courriers électroniques entre le personnel le prouvent – de ne pas les lui remettre tant que Minor ne serait pas acquitté de la totalité de sa dette. Il lui restait alors 7 millions de dollars d’arriérés. Les œuvres lui sont finalement retournées en novembre 2008 et Minor attaqua Christie’s en décembre.

La somme du préjudice est notable et peut paraître excessive quant on sait que Minor fait partie de la liste des « persona non grata » de Christie’s et de Sotheby's, c’est-à-dire qu’il lui est interdit de vendre, d’enchérir ou d’acheter dans ces deux maisons de vente.

Pour justifier sa décision, la cour a mentionné l’attitude indélicate de Christie’s envers Minor au sujet de sa décision de garder les œuvres en garantie accusant ainsi la maison de vente de fraude pour avoir détenu à tort la propriété d’autrui. De son côté, Christie’s envisage un pourvoi en appel.

Légende photo

Halsey Minor (2004) - photographe jdlasica - Licence Creative Commons

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque