Samedi 28 novembre 2020

Charles Saatchi accusé de pingrerie

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 octobre 2010 - 245 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [28.10.10] – Le grand collectionneur et marchand d’art britannique Charles Saatchi est critiqué après avoir demandé 60 000 livres (environ 69 000 euros) pour l’organisation d’une vente aux enchères caritative au sein de sa galerie.

Le Telegraph rapporte que certains participants de la vente aux enchères caritative « Art of Giving auction » ont été choqués en apprenant que Charles Saatchi a demandé aux organisateurs de cette vente de payer pour la location de sa galerie londonienne, lieu où la manifestation a été organisée. Le marchand aurait facturé la location de sa galerie 60 000 livres (environ 69 000 euros) ; une facture d’autant plus salée que la vente de charité n’aurait récolté que 140 000 livres (environ 160 000 euros).

De nombreux bienfaiteurs ont participé à cette vente caritative ; cette révélation a heurté certains, à l’instar du créateur de chaussures Terry de Haviland. Celui-ci a affirmé qu’il était persuadé que tous les participants étaient bénévoles.

En outre, alors que le chef étoilé Heston Blumenthal avait proposé de fournir gracieusement des canapés pour le cocktail de la soirée de lancement, la galerie aurait insisté pour que les organisateurs fassent appel à un traiteur.

Cette information intervient un mois après les rumeurs sur le probable échec de la donation de Charles Saatchi à l’Etat britannique. En juillet 2010 l’annonce du collectionneur de son désir de donner plus de 200 œuvres de sa collection à l’Etat avait surpris, sa générosité était alors unanimement saluée.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque