Mardi 10 décembre 2019

Baisse de trois points de la cote de popularité d’Aurélie Filippetti

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 octobre 2012 - 293 mots

PARIS [22.10.12] - La ministre de la Culture et de la Communication a perdu 3 points en octobre dans les baromètres Ipsos / le Point et TNS Sofres / Figaro Magazine. L’écart, défavorable pour Aurélie Filippetti, avec la cote de popularité de Frédéric Mitterrand reste important.

Les courbes de popularité d’Aurélie Filippetti sont toujours à la baisse. Selon Ipsos / Le Point ils ne sont plus que 25 % à porter un jugement favorable sur son action, soit une baisse de 3 points par rapport à septembre et de 4 points par rapport à août. L’écart avec le pourcentage de jugements défavorables n’est plus que de 6 points. A la même époque et quatre mois après son arrivée rue de Valois, Frédéric Mitterrand, pourtant en pleine tourmente sur son livre La mauvaise vie enregistrait un score bien supérieur de 43 % de favorables.

Le baromètre TNS Sofres / Figaro Magazine, qui mesure le pourcentage de répondants « souhaitant voir [la personnalité] jouer un rôle important au cours des mois et années à venir » baisse aussi de 22 % à 19 %. Il était à la même époque de 36 % pour Frédéric Mitterrand. L’écart important avec Frédéric Mitterrand s’explique d’abord par l’écart de notoriété, dont profitait l’ancien animateur de télévision. Ainsi les cotes TNS Sofres de Christine Albanel et Renaud Donnedieu de Vabres n’étaient-elle toutes deux que de 9 %.

La baisse de popularité d’Aurélie Filippetti est en phase avec la baisse générale de tout l’exécutif (à l’exception de Manuel Valls). La ministre « paye » sans doute aussi en partie l’abandon des grands projets. Ainsi la cote de popularité de Najat Vallaud-Belkacem, à laquelle on la compare souvent n’a-t-elle baissé que d’un point dans le sondage Ipsos (29 % d’opinions favorables).

Légende photo

Aurélie Filippetti - © Photo LCP - Assemblée nationale - 2010 - Licence CC BY-ND 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque