Dimanche 29 novembre 2020

Après Martine Aubry, le programme pour la culture d’Arnaud Montebourg

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 juillet 2011 - 330 mots

PARIS [28.07.11] – Après Martine Aubry, c’est au tour d’Arnaud Montebourg d’exprimer ses idées sur la culture. Comme elle, il apporte des propositions pour leur financement. Mais, contrairement à la première secrétaire du PS, il ne prévoit pas d’augmenter le budget de l’Etat.

Dans une tribune au journal Libération daté du 27 juillet 2011, le candidat à la primaire socialiste Arnaud Montebourg a formulé plusieurs propositions visant à améliorer à la fois la situation des artistes et l’accès à la culture. Et ce « sans augmentation du budget de l’Etat ». Pour cela, il envisage d’instaurer « un prix unique de la culture » pour tous les établissements culturels publics ainsi qu’une taxe sur les industries de la culture pour financer la création.

« Je propose donc une taxation culturelle sur les industries de la culture, par des centimes prélevés sur les bénéfices publicitaires des télévisions privées, les profits gigantesques des fournisseurs d’accès à Internet et les produits industriels diffuseurs de culture ». « Ces prélèvements (seront) réaffectés à la création artistique et à sa diffusion sur les territoires ».

Mais, « si la culture est un service public (…), il est nécessaire que son coût reste modeste, donc accessible ». Aussi Arnaud Montebourg propose-t-il de fixer à moins de dix euros le prix d'entrée des établissements publics culturels. « La création de coopératives d’artistes, associant la population à la création et les élus à la diffusion », une redéfinition du « statut de l’artiste » intermittent ou encore « la relance et la généralisation du projet des Arts à l’école » ont également été évoquées.

La culture est entrée dans le débat politique. Il y a quelques jours, Martine Aubry annonçait une augmentation de 30 à 50 % du budget de la culture. François Hollande avait à cela répondu qu’il se refusait à toute « surenchère ». Le ministre de la Culture, lui, en avait conclu que ces polémiques autour du financement révélaient un manque d’idées au sein du Parti socialiste.

Légende photo

Arnaud Montebourg lors de sa déclaration de candidature à la présidence de la République à Frangy-en-Bresse le 20 novembre 2010 - © photo Lysandre78 - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque