Vendredi 22 novembre 2019

Après la censure d’une artiste nominée, le musée suisse de l’Elysée annule le « Lacoste Elysée Prize »

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 décembre 2011 - 407 mots

LAUSANNE (SUISSE) [23.12.11] - Dans un communiqué du 21 décembre 2011, le musée de l’Elysée à Lausanne, a annoncé l’annulation de la 2e édition du « Lacoste Elysée Prize », dédié aux photographes émergents. En cause, la décision de l’entreprise Lacoste, sponsor de l’évènement, de retirer l’une des nominées de la course. Le travail de Larissa Sansour, mettant en avant un Etat palestinien réunifié, aurait été jugé trop politique. Lacoste dément toute censure tandis que le musée de l’Elysée se félicite de défendre la liberté d’expression.

En 2010, le musée de l’Elysée de Lausanne, consacré à la photographie, avait créé un prix de 25 000 euros pour les jeunes talents, en partenariat avec la marque de vêtement Lacoste. La deuxième édition du « Lacoste Elysée Prize » a été annulée le 21 décembre 2011, suite à un différend entre l’institution et son sponsor. Parmi les 8 artistes nominés, la photographe palestinienne Larissa Sansour a été évincée de la compétition. La marque française a, en effet, trouvé que son travail ne correspondait pas au thème choisi cette année : « La joie de vivre ». Mais, selon le musée, l’œuvre présentée aurait été victime de censure, le sponsor la jugeant trop politique.

Le projet de Larissa Sansour s’intitule « Nation Estate » et s’articule autour de 3 photographies présentant un Etat palestinien réunifié sous la forme d’un gratte-ciel, protégé par un mur de béton. Chaque étage symbolise une ville et chaque palier accueille un monument phare du patrimoine culturel du pays. La photographe avait déjà exploré ce thème en 2010 dans sa série « Space exodus ». Sur son site, elle affirme qu’on a fait pression sur elle pour qu’elle se retire volontairement de la compétition. « Je pense qu’il est plus important que jamais de crier à haute voix quand quelqu’un essaye de vous faire taire - en particulier si la seule raison est de vendre plus de polos » insiste-t-elle.

Après une semaine de pourparlers avec Lacoste, Sam Stourdzé, directeur du musée de l’Elysée a exprimé pleinement son soutien à Larissa Sansour. Dans un communiqué, publié le 21 décembre 2011, il affirme : « Depuis 25 ans, le Musée de l’Elysée défend avec force les artistes, leurs œuvres, la liberté artistique et la liberté d’expression. Avec la décision prise aujourd’hui, le Musée de l’Elysée réitère son engagement en faveur de ses valeurs fondamentales ». L’institution suisse a également promis à l’artiste de lui consacrer une exposition.

Légende photo

L'une des trois photographies composant l'oeuvre "Nation Estate" (2012), par Larissa Sansour - © photo courtesyLarissa Sansour - 2011

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque