Mercredi 12 décembre 2018

Annie Leibovitz est poursuivie par un photographe italien pour violation du droit d’auteur

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 8 septembre 2009 - 251 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [08.09.09] – Un photographe italien, Paolo Pizzetti, accuse Annie Leibovitz d’avoir utilisé deux de ses clichés sans sa permission. Il réclame 300 000 dollars (209 000 euros) de dommages et intérêts.

La Place Saint Marc%26copy; A. Leibovitz/Lavazza

Paolo Pizzetti, un photographe siennois, intente une action en justice devant la cour fédérale de New York. Il demande l’arrêt de la diffusion du calendrier Lavazza 2009 contenant des clichés d’Annie Leibovitz. Il réclame à la photographe 300 000 dollars (209 000 euros).

Selon le dossier déposé devant la cour, Pizzetti se déclare être l’auteur de deux photographies de paysage (la Fontaine de Trevi à Rome et la Place Saint Marc à Venise) utilisées en toile de fond dans le calendrier Lavazza. Il aurait été employé en avril 2008 pour des repérages en Italie et aurait envoyé des photographies numériques à l’équipe d’Annie Leibovitz. Celle-ci lui aurait répondu par la suite que le calendrier était annulé.

Dans sa plainte, Paolo Piazzetti dit avoir reconnu ses deux photographies, notamment celle montrant la Place San Marco de Venise présentant « la même atmosphère pluvieuse, les mêmes formations de nuages et un oiseau identique dans le coin supérieur gauche » (voir illustration) .

D’après le Guardian, l’avocat d’Annie Leibovitz se refuse à tout commentaire tant que le dossier n’aura pas été étudié.

Cette dernière affaire judiciaire intervient alors que la photographe américaine est actuellement en procès avec un groupe financier qui lui réclame le paiement d’une dette de 24 millions de dollars (16,7 millions d’euros).

Site Internet de Paolo Pizzetti

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque