Mardi 17 septembre 2019

Yann Gaillard dédouane l’EMOC

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 17 septembre 2010 - 124 mots

PARIS - Le sénateur Yann Gaillard vient de remettre un rapport consacré à la gestion de l’Établissement public de maîtrise d’ouvrage des travaux culturels (EMOC), piloté à sa demande par la Cour des Comptes.

L’établissement est, en effet, régulièrement critiqué pour le caractère systématique des retards et des dépassements budgétaires des travaux placés sous sa responsabilité. Si le rapport ne remet pas en cause la médiocrité de ces performances, il souligne que la responsabilité n’en incombe pas seulement à l’EMOC, mais aussi à des « ensembles indissociables que constituent les cabinets ministériels, les directions d’administration centrale, et les utilisateurs finaux des grands équipements culturels ». L’EMOC n’a pas bénéficié d’un transfert total de responsabilités qui lui permettrait d’assumer pleinement son mandat de maîtrise d’ouvrage.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°266 du 5 octobre 2007, avec le titre suivant : Yann Gaillard dédouane l’EMOC

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque