Vendredi 4 décembre 2020

À nos lecteurs

Vers une rédaction « bimédia »

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 10 mai 2011 - 524 mots

Pour rester fidèle à son ADN, le « Journal des Arts » doit sans cesse s’adapter. Il faut aujourd’hui muscler la complémentarité « Web-papier ».

En me transmettant les commandes du Journal des Arts (JdA), Philippe Régnier fait plus que fermer une page, il ouvre un nouveau chapitre de l’histoire du journal : celui du « bimédia ». Chaque rédacteur en chef apporte sa marque. Emmanuel Fessy, le premier, a fixé à jamais l’ADN du JdA : actualité, rigueur, engagement. À l’origine mensuel, le JdA a très vite tiré les conséquences de ce contrat de lecture en devenant bimensuel.

Entré à la rédaction pour couvrir l’art contemporain, Philippe Régnier, après avoir repris le flambeau d’Emmanuel Fessy, a largement développé l’actualité de la création tout en consolidant le suivi de la politique culturelle, des expositions et du marché de l’art. Grâce à lui, avec une moyenne mensuelle de trente articles consacrés à l’art contemporain et son marché, le JdA est aujourd’hui de facto, le journal le plus pertinent dans ce domaine. Cela doit et va continuer. Mais le monde bouge rapidement, la presse culturelle n’est pas épargnée par la volatilité des lecteurs, des annonceurs, et bien sûr l’irruption d’Internet. Dans le même temps, elle subit les augmentations brutales des coûts de distribution, des rigidités sociales et une justice parfois aveugle. Moins peut-être que la presse quotidienne où les changements d’actionnaires et de direction sont incessants, mais suffisamment pour devoir se réinventer. 

L’exemple des magazines d’actualité
Lorsque sa raison d’être se fonde sur l’actualité, un journal doit maintenant offrir une information quotidienne à ses lecteurs. Le modèle économique du JdA ne permet pas le passage à un rythme hebdomadaire, encore moins quotidien. Reste donc la formule d’un quinzomadaire papier couplé à un site Web quotidien. C’est ce qu’ont bien compris les « news magazine » [magazine d’actualité], qui ont tous développé des éditions Internet de grande qualité. Artclair, l’éditeur du JdA et de L’œil, dispose déjà avec Artclair.com d’un site Internet d’information. Avec plus de 100 000 visites par mois, c’est de loin le premier site d’actualité de l’art et de son marché en France. Mais nous voulons aller plus loin encore. Nous allons donc travailler dans les prochains mois à mettre en place une véritable rédaction bimédia, enrichir notre offre Internet tout en continuant à muscler le JdA pour continuer à en faire le journal de référence des professionnels, collectionneurs et amateurs avertis d’art. La dernière enquête lecteur réalisée en 2010 a montré que 90,3 % de nos lecteurs sont « très largement » ou « complètement » satisfaits de leur journal. Philippe Régnier y est pour beaucoup, qu’il en soit une nouvelle fois chaleureusement remercié.

Depuis la reprise des journaux par Artclair il y a maintenant neuf ans (eh oui !), la capacité d’adaptation est un invariant du groupe. Elle est salutaire car elle nous pousse à offrir le meilleur de nous-mêmes à nos lecteurs afin de les fidéliser, voire en convaincre d’autres de nous rejoindre. Plus de lecteurs, c’est plus de notoriété, plus de rayonnement, plus d’annonceurs, et en retour des moyens supplémentaires pour plus d’actualité rigoureuse, contextualisée ou engagée pour nos lecteurs.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°347 du 13 mai 2011, avec le titre suivant : Vers une rédaction « bimédia »

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque