Dimanche 25 février 2018

Italie

Venise fait le bilan de son action culturelle

Le Journal des Arts

Le 16 juin 2010

Le nouvel adjoint à la culture de la ville souhaite une meilleure répartition des événements au cours de l’année et des financements mieux adaptés.

VENISE - A peine installé à son poste d’adjoint à la culture de Venise (avec délégation pour le Tourisme et l’Instruction) Gianfranco Mossetto a tenu lors d’une réunion qui a eu lieu le 24 février en présence des 35 institutions culturelles présentes à Venise à dresser un bilan de l’apport de Venise dans le domaine culturel de 1990 à 1993.

Premier enseignement tiré de cette réunion : la concentration excessive d’événements au printemps et en automne, périodes qui coïncident, notamment, avec l’afflux le plus important de touristes. D’où, comme le soulignent aussi bien le maire de Venise Massimo Cacciari, que Gianfranco Mossetto.la nécessité d’une coordination des différentes institutions pour une répartition plus rationnelle des expositions et des spectacles. Gianfranco Mossetto établira donc prochainement un calendrier pour 1995.

La municipalité a annoncé qu’il n’y aura plus de financements à priori, mais seulement une aide à des programmes dont la validité aura été reconnue. Ce à quoi le professeur Bruno Visentini, président de la Fondation Cini, a objecté qu’une réduction des financements pourrait avoir une incidence non pas tant sur les expositions que sur les activités permanentes sur lesquelles la Fondation a établi son prestige.
Gianfranco Mossetto est de même favorable à un rapprochement entre le Palais des Doges et le musée Correr, situés tous deux place Saint-Marc. Le premier accueille un million de visiteurs par an contre environ 100 000 pour le second, un déséquilibre en nombre d’entrées trop important selon l’adjoint à la culture qui milite pour une mise en valeur du Correr.

Le programme pour la Ca’ Pesaro est tout vénitien. Du 23 avril au 29 mai aura lieu une rétrospective du peintre Vittorio Basaglia, organisée par Enzo Di Martino, avec des œuvres de 1953 à 1993. Suivra une exposition sur la collection artistique du Lloyd Adriatico et une autre, personnelle, de Vincenzo Eulisse. Dans le cadre du centenaire de la Biennale, la Ca’ Pesaro proposera ses collections de sculpture et d’arts graphiques, constituées grâce à l’acquisition d’œuvres des Biennales de 1895 à 1936. Les arts graphiques seront particulièrement à l’honneur avec des œuvres de Leibl, Liebermann, Ensor, Munch, Redon et Heckel, ainsi que des principaux artistes italiens de la même période.

Après sa rencontre avec les institutions, Mossetto se propose de réunir très rapidement tous les responsables des musées municipaux, d’État et privés pour coordonner leurs initiatives. Il souhaite notamment la création d’un billet unique, ne serait-ce que pour les musées publics. Il prépare aussi un plan d’intervention avec tous les acteurs concernés (diocèse, curés et surintendances) pour obtenir l’ouverture des églises du moins pendant les mois d’été.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°2 du 1 avril 1994, avec le titre suivant : Venise fait le bilan de son action culturelle

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque