Jeudi 13 décembre 2018

Une vague dans le désert

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 mars 2000 - 112 mots

PARIS - Le Monde, dans son édition datée du 27-28 février, affirme que l’acheteur de la Grande Vague (1855), photographie de Gustave Le Gray vendue pour près de 5,2 millions de francs – un record pour une photographie – lors de la dispersion de la collection Jammes en 1999 (lire le JdA n°92, le 5 novembre), est un membre de la famille régnante de l’émirat du Qatar.

Saoud Al Thani, responsable de la politique culturelle du pays, aurait acquis à cette occasion pour 40 millions de francs d’épreuves. Selon le quotidien, cette collection pourrait trouver place au sein d’un futur musée d’art islamiste qui comprendrait une aile consacrée à l’art moderne occidental.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°100 du 3 mars 2000, avec le titre suivant : Une vague dans le désert

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque