Un tour de France du dessin

Quatre musées dévoilent leurs trésors cachés

Le Journal des Arts

Le 22 février 2008

Le dessin est à l’honneur dans les musées de province qui présentent les trésors des cabinets d’arts graphiques, avec une collection privée à Marseille, des chefs-d’œuvre du paysage à Chantilly et à Poitiers, et une sélection du fonds royal du château de Versailles, à Rouen.

Si Versailles m’était conté
De l’architecture aux portraits dessinés en passant par les sujets historiques, les dessins du cabinet d’arts graphiques du château de Versailles font revivre les grands moments du domaine royal et de ses princes. Choisies par le conservateur de la collection, Xavier Salmon, dans un fonds riche de près de 1 500 pièces, les 80 œuvres présentées au Musée des beaux-arts de Rouen illustrent trois siècles de dessin, du règne de Louis XIV au Second Empire. Théâtre d’une vie oisive et fastueuse, les vues du Hollandais Lieven Cruyl (1684), les grandes gouaches de Jacques-André Portail ou de Louis-Nicolas de Lespinasse accompagnent les dessins des spectacles et des fêtes de Cochin le Fils et de Moreau le Jeune. Des groupes sculptés, des bosquets aux jeux d’eau, la féerie des jardins transparaît dans les gouaches peuplées de figures mythologiques de Jean Cotelle : alliant la finesse d’exécution à l’intérêt documentaire, Le Bassin de Neptune, le bassin du dragon et l’allée d’eau sert de cadre au jugement de Pâris. Sorte de chronique illustrée, les feuilles de grandes dimensions de Joseph Parrocel, Carle Vernet ou Benjamin Zix retracent l’histoire militaire et dynastique des XVIIIe et XIXe siècles. Enfin, le portrait de Louis XIV en Apollon dans le char du soleil précédé par l’Aurore et accompagné par les Heures, de Joseph Werner, en dit déjà long sur la galerie des portraits dessinés.

- TRÉSORS CACHÉS, CHEFS-D’ŒUVRE DU CABINET D’ARTS GRAPHIQUES DU MUSÉE NATIONAL DU CHATEAU DE VERSAILLES, jusqu’au 14 mai, Musée des beaux-arts de Rouen, square Verdrel, Rouen, tél. 02 35 71 28 40 ; du 22 juin au 2 septembre, Musée de Tessé, Le Mans, tél. 02 43 47 38 51.

Le paysage au crayon
Le Musée Condé de Chantilly et les Musées de Poitiers exposent les chefs-d’œuvre de leurs cabinets de dessins déclinant le thème du paysage – de la Renaissance au XIXe siècle. Les soixante-dix feuilles du Musée Condé proposent un tour d’Europe, à travers une sélection des écoles italienne, française et flamande. Avec deux dessins autographes de Poussin, deux originaux de Dughet et une quinzaine de feuilles du Lorrain, le classicisme français présent à Rome au XVIIe siècle occupe une place de choix. Bruegel de Velours, David Teniers (Paysage avec un château sur une colline) et Paul Bril pour les Flandres, Perino del Vaga, Domenico Campagnola, Gherardo Cibo (Paysage avec bord de mer), et Canaletto (La Piazza San Marco) pour l’Italie, évoquent chacun à leur manière, la beauté des paysages du nord au sud. De Callot à Delacroix, le florilège des dessins des Musées de Poitiers a trouvé, après une étude rigoureuse, de nouvelles attributions importantes (Watteau, Salviati, Corrège). En 1832, Delacroix accompagne l’ambassade du comte de Mornay au Maroc. Deux aquarelles extraites de ses carnets de croquis montrent les nuances, les scènes pittoresques et la diversité des paysages marocains où vibrent lumière et couleurs. Deux feuilles à la plume et à l’encre brune, entrées au musée sous le nom du Guerchin, sont attribuées aujourd’hui à un artiste encore non identifié mais dont l’œuvre est bien connue, appelé le Faussaire. Reproduisant des œuvres du Guerchin alors très en vogue, ses dessins se distinguent par une grande vivacité des traits.
- PAYSAGES, CHEFS-D’ŒUVRE DU CABINET DES DESSINS DE CHANTILLY, jusqu’au 4 juin, Musée Condé, Château de Chantilly, tél. 03 44 62 62 62.
- FIGURES DU PAYSAGE, du 1er avril au 15 juin, Musée Sainte-Croix, Poitiers, tél. 05 49 41 07 53.

Dessins de collection
Passionnés par le dessin sous toutes ses formes et techniques, le journaliste et critique d’art Maurice Feuillet et sa femme Pauline de Borsat ont rassemblé un ensemble graphique important dans les années 1910-1930. Reflet du goût d’un amateur éclairé, la collection comporte 276 dessins, aquarelles et pastels du XVIIe au XIXe siècle, tout en faisant la part belle au XVIIIe siècle. Donné à la Ville de Marseille en 1964, cet ensemble fait aujourd’hui l’objet d’une exposition au château Borély. Les plus belles feuilles portent des signatures prestigieuses telles celles de Fragonard, Hubert Robert, François Boucher, Nicolas Lancret, Gabriel de Saint-Aubin, Greuze, Giambattista et Giandomenico Tiepolo. Le catalogue raisonné, rédigé par Marianne Roland Michel, présente et étudie pour la première fois chacun de ces dessins.
- PAULINE ET MAURICE FEUILLET DE BORSAT COLLECTIONNEURS. DESSINS FRANÇAIS ET ÉTRANGERS DU XVIIe AU XIXe SIECLE, jusqu’au 13 mai, Château de Borély, Marseille, tél. 04 91 14 59 30.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°123 du 16 mars 2001, avec le titre suivant : Un tour de France du dessin

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque