Mardi 18 décembre 2018

Traits de caractère

Par Olivier Michelon · Le Journal des Arts

Le 14 mai 2004 - 228 mots

Dans le cadre de l’Année de la Chine en France, la Bibliothèque nationale de France révèle au public, par le biais d’un ouvrage et d’une exposition, sa collection de calligraphies et dessins chinois, répartis actuellement entre les départements des Cartes et Plans, des Estampes et de la Photographie, et des Manuscrits. Parmi les pièces d’exception figure un ensemble de manuscrits découverts dans l’oasis de Dunhuang (Turkestan chinois) : des rouleaux de soie calligraphiés remontant au Ve siècle (il s’agit des plus anciens estampages connus) et des rouleaux de textes sur papier témoignant de la qualité et de la grande diversité de l’art calligraphique médiéval. Le lecteur découvrira en outre les œuvres des calligraphes les plus célèbres, tels Wang Xizhi, Liu Gongquan ou l’empereur Taizong de la dynastie des Tang, des dessins préparatoires antérieurs au XIe siècle (dont aucun n’a été conservé en Chine), les grands corpus confucéens, des livres illustrés, des albums imprimés et albums précieux peints sur soie, jade, feuille d’arbre ou fond d’or...

Nathalie Monnet, Chine, l’Empire du trait. Calligraphies et dessins du Ve au XIXe siècle, édition Bibliothèque nationale de France, 2004, 254 p., 150 ill., 45 euros, ISBN 2-7177-2285-8. À voir : « Chine, l’Empire du trait », jusqu’au 20 juin, Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, quai François-Mauriac, 75013 Paris, tél. 01 53 79 59 59, tlj sauf lundi, 10h-19h et 12h-19h le dimanche.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°193 du 14 mai 2004, avec le titre suivant : Traits de caractère

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque