Dimanche 9 décembre 2018

Portrait

Thaddaeus Ropac ouvre une nouvelle galerie à Londres

Thaddaeus Ropac, galeriste international

Par Stéphane Renault · Le Journal des Arts

Le 26 avril 2017 - 550 mots

Après Salzbourg et Paris, le marchand d’art autrichien renforce son développement à l’international en inaugurant un cinquième espace d’exposition dans le très chic quartier londonien de Mayfair.

1960
Rien ne prédestinait le futur marchand d’art à le devenir. Né à Klagenfurt, dans le sud de l’Autriche, loin de l’univers des galeries, il connaît son premier choc artistique en 1981 –  avec l’installation Wet Cloth de Joseph Beuys – lors d’une visite organisée par son professeur d’arts plastiques au Musée d’art moderne de Vienne. Plus tard, il assiste à une conférence de l’artiste allemand, fasciné par son charisme de « chaman », avant de devenir l’un de ses assistants. Beuys prépare alors ses Monuments au cerf pour l’exposition « Zeitgeist » de Norman Rosenthal au Martin-Gropius-Bau à Berlin (1983).

1983
L’existence est faite de rencontres. Beuys l’introduit auprès de son ami Warhol, qu’il rencontre à la Factory, à New York. Ce dernier lui présente Basquiat dans son atelier de Soho. Un artiste de sa génération, dont il montre les dessins à Lienz, dans le Tyrol. Première exposition. À 23 ans, il ouvre sa première galerie à Salzbourg, spécialisée en art contemporain nord-américain et européen, dans un édifice du XIXe siècle, la Villa Kast, située dans les jardins de Mirabell. Ses expositions des débuts sont consacrées à Beuys et Warhol, mais aussi à de jeunes artistes prometteurs, Jean-Michel Basquiat, Francesco Clemente, Robert Mapplethorpe ou encore Keith Haring. À New York, Warhol lui présente Leo Castelli, marchand légendaire du pop art, qu’il revendique pour mentor.

1990
Entrepreneur ambitieux, connu pour son indéfectible  courtoisie, le galeriste francophile ouvre son premier espace parisien dans le Marais. Agrandie depuis, la galerie de la rue Debelleyme comprend 1 000 m2 d’espaces d’exposition, répartis sur quatre niveaux, incluant un département de dessins. Active à la fois sur le premier et le second marché, l’enseigne internationale représente une soixantaine d’artistes. S’y ajoute une activité de conseil pour des collections privées et d’entreprises et de commissariat d’exposition pour des institutions. En mars 2010, le galeriste a ouvert Salzburg Halle, un second espace de 2 500 m2 dans un immeuble industriel, situé à proximité du centre historique de la ville natale de Mozart.

2012
Ouverture d’un nouvel espace à Pantin, à deux pas de la Philharmonie de Paris. L’ancienne usine de chaudronnerie, convertie en lieu d’exposition, totalise 5 000 m2 en plusieurs bâtiments, dont la moitié est destinée à exposer des pièces monumentales. Pour l’inauguration, des œuvres d’Anselm Kiefer. Sans oublier Beuys, figure tutélaire. En ce moment, Georg Baselitz et Jack Pierson. En 2013, Thaddaeus Ropac fête les 30 ans de sa première galerie.

2017
Le 28 avril, l’énergique marchand à succès ouvre une nouvelle galerie à Londres, dans une demeure historique de 1 500 m2 sur cinq niveaux, située dans le quartier huppé de Mayfair, au 37 Dover Street. Son cinquième espace. Pour l’inauguration, quatre expositions sont présentées : le duo Gilbert & George, avec des Drinking Pieces et trois sculptures vidéo de 1972-1973 ; une sélection d’œuvres de la collection Marzona, récemment acquise par la galerie, comprenant des pièces de Carl Andre, Dan Flavin, Donald Judd, Sol LeWitt, Lee Lozano, Robert Ryman, Fred Sandback, Richard Serra et Richard Tuttle ; un ensemble de dessins de Joseph Beuys montrés avec sa sculpture Back Rest for a fine-limbed person (hare-type) of the 20th Century AD, (1972-1982) ; des créations récentes de l’artiste anglais Oliver Beer.

Titre original de l'article : "Le galeriste autrichien ouvre une nouvelle galerie à Londres"

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°478 du 28 avril 2017, avec le titre suivant : Thaddaeus Ropac ouvre une nouvelle galerie à Londres

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque