Mercredi 24 février 2021

Sotheby’s épinglé

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 24 avril 1998 - 203 mots

Sotheby’s aurait mis en vente, en décembre 1994, un sarcophage romain volé datant du IIIe siècle après Jésus-Christ. Le chanteur Elton John, qui s’était porté acquéreur de bonne foi, devrait restituer la pièce.

LONDRES (de notre correspondant). Sotheby’s aurait à nouveau mis en vente par inadvertance une pièce d’antiquité volée, qui a été acquise par Elton John. Le 8 décembre 1994, la star du rock avait acheté pour 6 325 livres sterling un fragment de sarcophage romain en marbre, décoré d’un cavalier, datant du IIIe siècle après J.-C. À la fois l’auctioneer et Elton John ont agi en toute bonne foi. Sotheby’s a demandé à Elton John de rendre la pièce pour la lui rembourser, afin qu’elle soit restituée à son propriétaire légitime. Le chanteur, qui se dit très attaché au sarcophage, a déclaré qu’il préférerait qu’on le lui échange contre une pièce similaire. Un porte-parole de la maison de vente a déclaré à notre correspondant britannique : “Le sarcophage sera rendu et nous essayons de trouver une solution de remplacement”. Sotheby’s est impliqué dans une autre affaire de vente de sarcophage volé, qui faisait partie des antiquités égyptiennes subtilisées dans un château anglais du Kent (voir le JdA n° 57, 27 mars).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°59 du 24 avril 1998, avec le titre suivant : Sotheby’s épinglé

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque