Multimédia

Soap-oper’art

Le Journal des Arts

Le 18 février 2000

Alors que les chaînes de télévision sur l’Internet se développent, les émissions culturelles, souvent délaissées par les réseaux hertziens, trouvent une place dans ces nouveaux programmes (lire le JdA n° 79, 19 mars 1999). Leader américain de cette nouvelle forme de diffusion, ForeignTV.com vient de lancer une chaîne consacrée à l’art.

Financée et promue par Microsoft, ForeignTV.com a levé 10,2 millions de dollars (environ 66 millions de francs) lors de son introduction, en mai 1999, au Nasdaq, la bourse américaine regroupant les entreprises de nouvelles technologies. La chaîne attire près de 100 000 visiteurs par mois, et son audience est en progression constante. Pour son président, Al Primo, ancien responsable de l’information à ABC-TV, ForeignTV.com et sa filiale, Medium4.com, “incarnent la prochaine étape de la télévision. Nous représentons l’avenir, notre réseau est un bond en avant aussi important que l’a été le câble”. Aux côtés des classiques chaînes d’information, de divertissement, de musique ou de cinéma, l’entreprise consacre depuis janvier une chaîne à l’art, ArtHistoryTV.com. Réalisateur de nombreux documentaires sur l’art, Charles Hobson en est le producteur exécutif. Sa programmation est claire : “50 % historique, 50 % contemporain”. Ainsi, la première programmation d’ArtHistoryTV.com mêle des films sur Léonard de Vinci, Le Corrège, Raphaël et un entretien avec Mary Lea Bandy, conservatrice en chef du Cinéma au MoMA. Dans les semaines à venir, outre des spots sur le douzième anniversaire de l’Armory Show à New York et la quarante-sixième Winter Antiques Fair, les internautes pourront voir une interview d’Helima Taha, dont l’ouvrage Collecting African-American art est un classique. ArtHistoryTV.com prévoit également un lien éducatif avec les universités et collèges du monde entier, et des liens avec les musées et les galeries seront à la disposition des usagers de la chaîne. Hobson s’enthousiasme sur les possibilités offertes par l’Internet : “Je suis ravi de pouvoir faire partager l’art au monde entier, de l’Uruguay à l’Ouganda, d’Amsterdam à Zurich. Une technologie de pointe nous permet de créer un cybermusée et de présenter ce qu’il y a de plus beau dans l’art international. Nous offrirons des programmes originaux et des rediffusions, aussi bien sur les maîtres anciens et les classiques que sur les événements de Londres ou de New York, tout ce qui est nouveau, différent”.

Un potentiel commercial
Le projet n’a toutefois rien d’une activité philanthropique, et Jonathan Braun, directeur général de Medium4.com, ne s’en cache pas. Il y a cinq ans, il était d’ailleurs le premier à créer des programmes de divertissement et des soap-operas sur l’Internet : “Si j’étais né riche, je serais devenu artiste. Mais cultiver mes intérêts personnels ne serait pas du goût des actionnaires. ArtHistoryTV.com est une chaîne potentiellement très commerciale. En fait, je me suis inspiré du succès d’History Channel. Des études démographiques nous apprennent que les gens entreprennent de plus en plus de voyages culturels. La création d’ArtHistoryTV.com me semble être une occasion unique d’occuper ce territoire. Nous pouvons devenir l’unique chaîne Internet d’art au monde, alors que c’est hors de question dans le domaine du sport, par exemple, où le marché est saturé. Notre ambition est de ressembler à un programme artistique grand public de la BBC”. Selon lui, l’e-commerce est promis à un bel avenir, et sa société a déjà passé un accord avec GlobalFulfillment.com, leader dans la vente sur l’Internet, afin de créer un site s’adressant aux téléspectateurs et proposant un large éventail de marchandises, “des livres à la bruschetta”.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°99 du 18 février 2000, avec le titre suivant : Soap-oper’art

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque