architecte

Shigeru Ban, le bâtisseur écologiste

L'ŒIL

Le 1 juillet 2002

Proposer une autre façon de penser l’habitat et l’architecture en fonction des besoins de la société contemporaine est le défi relevé par le Japonais Shigeru Ban depuis bientôt 20 ans. Révélé au grand public seulement en 2000, lors de L’Exposition Universelle de Hanovre avec la réalisation du dôme du Pavillon du Japon pour lequel il reçut le prix de l’Architecture mondiale en 2001, il s’est surtout fait connaître pour ses propositions d’abris préfabriqués répondant aux contraintes des situations d’urgence (guerre civile au Rwanda et séisme de Kobe au Japon en 1995, ainsi qu’à Ankara en Turquie en 1999). Soucieux des problèmes écologiques et économiques, les structures qu’il réalise se veulent à la fois facilement démontables et transportables par leur légèreté, modulables à loisir et peu coûteuses grâce à ses matériaux de prédilection : le papier et le carton. A travers ses six salles, la grande galerie d’Arc en Rêve propose la vision de divers projets expérimentaux et récents (des Cases Study Houses, une vidéo sur la Paper Loghouse, ou encore des maquettes de logements HLM à Mulhouse) évocant une démarche humanitaire et écologique par son art du recyclage de matière biodégradable. L’exposition sera complétée par le film Shigeru Ban, architecte de l’urgence  de Michel Quinejure ainsi que par des pièces de mobilier caractéristiques de son intérêt pour l’environnement.

BORDEAUX, Arc en Rêve-Centre d’Architecture, entrepôt, 7, rue Ferrère, tél. 05 56 52 78 36, 24 mai-15 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°538 du 1 juillet 2002, avec le titre suivant : Shigeru Ban, le bâtisseur écologiste

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque