Samedi 21 septembre 2019

Ségolène Royal sur le banc des accusés

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 17 novembre 2006 - 173 mots

ANGOULÊME - Olivier Chupin, directeur du FRAC (Fonds régional d’art contemporain) Poitou-Charentes à Angoulême,
a déposé une plainte le 7 novembre devant le doyen des juges d’instruction d’Angoulême pour harcèlement moral contre Ségolène Royal, présidente de Région et ancienne présidente du FRAC.

Le plaignant reproche à la candidate à la candidature une série de mesures, d’événements et de vexations ayant conduit, depuis l’arrivée de cette dernière à la tête de la Région en 2004, à sa mise à l’écart. Le directeur n’a ainsi pas été invité aux délibérations sur l’avenir de l’institution qu’il dirige, tandis qu’un huissier de justice était diligenté par la Région pour constater les conditions de conservation des œuvres de la collection du FRAC. Olivier Chupin estime avoir subi une atteinte à sa dignité et à sa santé physique et mentale consécutives à la dégradation de ses conditions de travail. Ségolène Royal, qui a démissionné de la présidence du FRAC en juillet, juge la plainte sans fondement. La justice tranchera (lire le JdA no 239, 9 juin 2006, p. 31).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°247 du 17 novembre 2006, avec le titre suivant : Ségolène Royal sur le banc des accusés

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque