Santa Fe et ses mécènes

Les Marion lui offrent “une contribution inestimable�?

Le Journal des Arts

Le 19 novembre 1999

Au Nouveau-Mexique, État « pauvre » où les subventions accordées à l’art sont en perpétuelle concurrence avec les aides sociales, tout financement privé important a un énorme impact. Anne et John Marion ont fait don de 55 millions de dollars (330 millions de francs) pour soutenir des projets culturels à Santa Fe et ont par ailleurs financé l’achat du terrain sur lequel sera bientôt édifié le nouveau Musée d’art moderne de Fort Worth, au Texas.

SANTA FE (NOUVEAU-MEXIQUE) - Anne W. Marion, riche héritière texane, et son époux John, ancien président de Sotheby’s, ont offert 55 millions de dollars aux projets culturels de Santa Fe : 44 millions au Musée Georgia O’Keeffe (en espèces, œuvres d’art et biens immobiliers), 3 millions à Juan Hamilton, l’ancien compagnon de l’artiste, pour le Ghost Ranch, au nord de Santa Fe, et 350 000 dollars à l’Église presbytérienne qui possède le terrain environnant et avait un droit de préemption sur la maison. Mais les Marion ont également fait une donation de 5 millions de dollars pour la construction d’un complexe que se partagent le Visual Arts Center du College de Santa Fe et l’Art Institute. Ils ont doté de 1,1 million de dollars la création d’un poste de président pour le Marion Center for Photographic Arts au Visual Arts Center, et offert plus de 1,5 million de dollars pour le fonctionnement de l’Art Institute, dont 1 million financera des bourses d’études. Enfin, ils ont versé 2,5 millions de dollars à SITE Santa Fe, les organisateurs de la biennale internationale d’art contemporain qui se tient jusqu’au 31 décembre (lire le JdA n° 87, 27 août) ainsi que d’expositions, conférences et programmes divers tout au long de l’année.

Ces sommes sont à la mesure de la vitesse à laquelle tous les projets ont été menés à terme : le Musée O’Keeffe est passé de sa constitution juridique à son inauguration en vingt mois à peine. Les financements proviennent de la Fondation Burnett basée à Fort Worth, créée en 1978 par la mère d’Anne Marion avec 35 millions de dollars et qui dispose aujourd’hui de 260 millions.

Un Musée d’art moderne à Fort Worth par Tadao Ando
Lors d’un récent entretien dans leur maison de Fort Worth, conçue par I.M. Pei et renfermant des œuvres d’Arshile Gorky, Anselm Kiefer, Agnes Martin et d’autres artistes contemporains, Anne Marion reconnaît : “J’avais plusieurs idées en tête depuis quelque temps et toutes se sont concrétisées au même moment. Financer ces projets n’a pas été chose facile, mais nous y parvenons”. Tandis que son époux ajoute : “C’est elle le mécène, je suis juste le caddie”. John Marion affirme être plus occupé depuis son départ à la retraite que pendant toute sa carrière chez Sotheby’s, ajoutant qu’ils sont arrivés au point “où tout est lancé et fonctionne. Le moment est venu d’en faire bénéficier la communauté”.

Il arrive toutefois que SITE Santa Fe ou leurs autres projets se heurtent à une certaine résistance. De temps en temps, la presse régionale égratigne les riches mécènes qui imposent leur vision “élitiste” à la communauté. Mais les projets soutenus par les Marion ont l’appui de la municipalité de Santa Fe et de la Chambre de Commerce. John Marion a pu constater leur impact positif, notamment sur les jeunes artistes qui ont participé en masse aux conférences organisées par SITE, et Hollis Walker, qui écrit pour la rubrique culturelle du Santa Fe New Mexican, le confirme :“Hormis les retombées sur le tourisme du Musée O’Keeffe, ce sont les projets axés sur l’éducation de la communauté à l’art international d’avant-garde qui donnent un visage nouveau à la ville. La contribution des Marion à Santa Fe est inestimable”. Louis Grachos (SITE), James Enyeart (Marion Center) et George G. King (Musée O’Keeffe) sont également passés maîtres dans l’art de cultiver des relations avec la communauté toute entière et avec les autres lieux consacrés aux arts plastiques : Plan B Evolving Arts (l’ancien Centre d’art contemporain) et le Musée des beaux-arts de Santa Fe ont tous deux redéfini leurs missions par rapport à SITE et au Musée O’Keeffe.

Quels sont les nouveaux projets d’Anne et John Marion ? À Fort Worth va être lancée la construction du nouveau Musée d’art moderne sur un terrain adjacent au Kimbell Art Museum, dont la Fondation Burnett a fait l’acquisition pour 10 millions de dollars. Conçu par Tadao Ando, le complexe, dont le coût est évalué à 60 millions de dollars, devrait ouvrir ses portes en 2002.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°93 du 19 novembre 1999, avec le titre suivant : Santa Fe et ses mécènes

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque