Mardi 18 décembre 2018

San Francisco : les USA n’assurent plus

Les contrecoups du séisme de 1989

Le Journal des Arts

Le 4 juillet 1997 - 389 mots

Les risques sismiques en Californie ont conduit le gouvernement américain à ne plus prendre en charge le coût des assurances pour les grandes expositions internationales prévues au M. H. De Young Memorial Museum de San Francisco, endommagé lors du tremblement de terre de 1989.

SAN FRANCISCO. Au mois de juin, la décision du Federal Council on Arts and Humanities (Conseil fédéral des arts et des lettres) de ne plus financer le coût des assurances pour les expositions attendues au De Young Museum ont contraint les Fine Arts Museums of San Francisco (Direction des Musées des beaux-arts de San Francisco) à reprogrammer plusieurs manifestations au California Palace of the Legion of Honor, récemment rénové. Parmi celles-ci, "Les maîtres de la lumière : les peintres hollandais de l’Âge d’or à Utrecht", qui doit ouvrir ses portes à la mi-septembre ; en 1998, une exposition consacrée à Picasso et à la Seconde Guerre mondiale et, en 1999, une autre sur le paysage hivernal dans la peinture impressionniste. L’exposition de cet été, "L’esprit du Pérou ancien", ne recevant pas de subventions du conseil fédéral, elle sera comme prévu présentée au De Young. Cet abandon de la prise en charge des frais d’assurance par le gouvernement est catastrophique pour le musée. Ces frais constituent en effet entre un tiers et la moitié du coût des expositions internationales, qui peuvent attirer jusqu’à 150 000 visiteurs par semaine, comme par exemple "Monet à Giverny" en 1995.

Transfert du Musée d’art asiatique
Construite dans les années soixante, l’aile Ouest du De Young est la plus exposée du point de vue sismique. Elle héberge le Musée d’art asiatique, qui sera transféré en l’an 2000 dans l’ancienne bibliothèque principale de San Francisco, actuellement mise aux normes antisismiques. Le 12 juin, le comité directeur des Fine Arts Museums of San Francisco a proposé – suivant la suggestion d’un consultant – le déménagement du musée, qui quitterait le Golden Gate Park pour s’installer downtown dans un bâtiment municipal inoccupé. Accepté à la quasi unanimité, le comité est déjà en quête d’un architecte. Aucun projet précis n’est encore défini, mais la construction du nouveau musée est évaluée à 100 millions de dollars (580 millions de francs) au moins et la durée des travaux à six ou sept ans. La municipalité devra certainement lancer un emprunt afin de collecter la majeure partie du financement.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°41 du 4 juillet 1997, avec le titre suivant : San Francisco : les USA n’assurent plus

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque