Dimanche 8 décembre 2019

Rubens reste à Moscou

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 avril 2004 - 117 mots

MOSCOU - Le Parquet général russe s’est opposé, le 29 mars, au retour en Allemagne d’une toile monumentale de Rubens, Tarquin et Lucrèce (1640-1611), disparue à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en confirmant les droits d’un propriétaire privé russe sur le chef-d’œuvre.

Selon une lettre du Parquet, les documents fournis par l’Allemagne à la justice russe ne contiennent aucune preuve de la légitimité des droits de propriété de la Fondation des châteaux et jardins prussiens (SPSG) qui réclament l’œuvre d’art. Estimé à 80 millions d’euros, le tableau disparu depuis 1945 et réapparu en 2003 en Russie, est entre les mains de l’homme d’affaires russe Vladimir Logvinenko, qui assure l’avoir acquis légalement lors d’une vente privée.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°191 du 16 avril 2004, avec le titre suivant : Rubens reste à Moscou

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque