Dimanche 21 octobre 2018

Rome, la valse de « La Danse »

Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000 - 311 mots

Prêtée par le Musée de l’Ermitage pour une exposition à Rome, La Danse de Matisse est repartie précipitamment pour Saint-Pétersbourg, après qu’une demande de saisie eut été déposée par le petit-fils de Serge Chtchoukine.

SAINT-PÉTERSBOURG (de notre correspondant) - “Si jamais une seule de nos œuvres d’art venait à être saisie par n’importe quelle cour, de n’importe quel pays, même pour cinq minutes, ce sera la dernière fois que l’Ermitage prêtera des œuvres à ce pays”, a prévenu Mikhaïl Piotrovsky, directeur de l’Ermitage. La Danse de Matisse ne fera pas le voyage jusqu’à Milan, où elle devait figurer dans l’exposition “Cent chefs-d’œuvre du Musée de l’Ermitage”. Après l’étape romaine de la manifestation, qui s’est achevée le 11 juin, la toile a été rapatriée d’urgence avec d’autres œuvres vers la Russie, peu de temps après la demande de saisie déposée par André-Marc Delocque-Fourcaud, petit-fils de Serge Chtchoukine, propriétaire de la toile confisquée par Lénine en 1918. “Nous sommes fiers d’être russes et nous ne voulons pas priver la Russie des trésors que mon grand-père avait réunis pour son pays. En revanche, nous nous opposons à ce qu’on fasse du commerce sur notre dos avec des produits dérivés de ces œuvres. En outre, dans les pays démocratiques, ces œuvres sont considérées comme des tableaux volés”, a souligné l’héritier. En 1993, il avait déposé une demande auprès d’une cour parisienne pour récupérer plusieurs tableaux de Matisse qui étaient alors prêtés par l’Ermitage au Musée national d’art moderne de Paris. La cour avait déclaré légale la nationalisation soviétique des œuvres d’art en 1918. Le tribunal de Rome a, lui, fixé au 11 juillet la discussion sur la légitimité du séquestre d’une toile qui n’est de toute façon plus sur le sol italien. Mikhaïl Piotrovsky a annoncé que La Danse ne serait exposée à Milan qu’après que la cour italienne se sera prononcée contre la confiscation.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : Rome, la valse de « La Danse »

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque