Samedi 21 septembre 2019

Romane Sarfati ; Succession Vasarely : retour à la case départ ; Une antenne du Musée russe de Saint-Pétersbourg à Malaga en Espagne

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 4 juin 2014 - 337 mots

Romane Sarfati prend la direction de la Cité de la céramique
Paris - La décision était attendue, Aurélie Filippetti a nommé le 27 mai son actuelle conseillère arts plastiques à la direction générale de la Cité de la céramique – Sèvres & Limoges. Romane Sarfati (47 ans) remplace David Caméo, parti en février dernier à la direction générale des Arts décoratifs de Paris. De double formation (École de commerce et Sciences-Po), elle a alterné les expériences professionnelles dans le privé (elle a ainsi dirigé la galerie Templon) et dans le public (elle fut la directrice du cabinet d’une maire adjointe de la Ville de Paris).

Succession Vasarely : retour à la case départ

Paris - La sentence arbitrale du 11 décembre 1995, fixant le montant de la dette de la Fondation Vasarely à l’encontre des héritiers de l’artiste et consacrant le partage successoral, a été annulée par la cour d’appel de Paris le 27 mai 2014. La cour retient l’existence d’« un conflit d’intérêts » notamment entre les deux fils de l’artiste, André et Jean-Pierre, et Michèle Taburno-Vasarely, alors présidente de la Fondation, ainsi qu’un « processus frauduleux mis en place » conduisant à un « simulacre » d’arbitrage au détriment de la Fondation, dont s’étaient inquiétées certaines autorités de tutelle. Un nouveau partage des 400 œuvres données par l’artiste à la Fondation aura donc lieu, les parties devant conclure au fond avant le 1er septembre.

Une antenne du Musée russe de Saint-Pétersbourg à Malaga en Espagne
MALAGA - Un accord a été signé avec la Ville de Malaga dans la perspective d’y ouvrir une antenne du Musée russe de Saint-Pétersbourg début 2015. Une centaine d’œuvres devraient y être envoyées en prêt de longue durée, « allant des icônes d’inspiration byzantine jusqu’au réalisme socialiste de l’ère soviétique », explique la municipalité espagnole dans un communiqué. Le bâtiment qui accueillera l’antenne du Musée russe est une ancienne usine de tabac des années 1920, d’une surface de 2 300 m2. L’ouverture devrait concorder avec celle de l’antenne du Centre Pompidou.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°415 du 6 juin 2014, avec le titre suivant : Romane Sarfati ; Succession Vasarely : retour à la case départ ; Une antenne du Musée russe de Saint-Pétersbourg à Malaga en Espagne

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque