Dimanche 19 janvier 2020

Réouvertures estivales

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 7 juillet 2006 - 211 mots

VERSAILLES - Le domaine de Marie-Antoinette a été inauguré le 26 juin par le ministre de la Culture et de la Communication, après quatre années de restauration. D’un coût de trois millions d’euros, ces travaux ont permis de rouvrir au public un ensemble constitué par le Petit Théâtre, le jardin anglais, le temple de l’Amour et la grotte de la Reine. Cette opération se poursuivra par la mise en chantier du petit Trianon et du Pavillon français, opération financée grâce au mécénat de la société suisse Bréguet. L’ensemble constituera un nouveau pôle de visite du domaine de Versailles.

ANGERS - Il aura fallu vingt ans de travaux pour rendre à nouveau visitable le plus ancien édifice carolingien de France, la collégiale Saint-Martin d’Angers, qui avait été partiellement détruite. Reconvertie en centre culturel, la collégiale abrite une collection de sculptures religieuses. Propriété du département du Maine-et-Loire, elle a fait l’objet d’un important travail de restitution – façade et volume de la nef – pour un coût de 9 millions d’euros.

WASHINGTON - Après sept années de travaux de rénovation, la National Portrait Gallery a enfin rouvert ses portes au public le 1er juillet. Consacré à l’histoire et à la culture américaine, le musée conserve notamment une collection de portraits de tous les présidents américains.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°241 du 7 juillet 2006, avec le titre suivant : Réouvertures estivales

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque