Lundi 10 décembre 2018

Réouverture de la Fondation Barnes

Déjà de retour devant les tribunaux…

Le Journal des Arts

Le 1 octobre 1995 - 321 mots

La Fondation Barnes rouvrira ses portes au public le 15 novembre, mais déjà la polémique fait rage : celle-ci a en effet demandé à un tribunal de Pennsylvanie l’autorisation d’enfreindre une nouvelle fois les dispositions testamentaires du fondateur, le docteur Barnes.

MERION (Pennsylvanie) - Selon les chiffres communiqués par la Fondation, la rénovation du bâtiment de Merion, confiée à l’architecte Robert Venturi, aurait coûté 14 millions de dollars (71 millions de francs). À l’occasion de sa réouverture au public, le 15 novembre, la Fondation revient une fois encore devant la justice de Pennsylvanie, pour obtenir le droit d’ouvrir six jours par semaine et faire passer le droit d’entrée de 1 à 10 dollars (de 5 à 50 francs).

Ceux deux dispositions requièrent en effet l’agrément du tribunal pour passer outre les restrictions imposées par le fondateur. Ce dernier avait également interdit les réceptions dans le musée, disposition testamentaire régulièrement violée par la Fondation et sur laquelle les tribunaux ont toujours fermé les yeux.

Par ailleurs, Richard H. Glanton, président de la Fondation, a d’autres projets en tête. Selon lui, l’interdiction de vendre des œuvres de la Fondation ne s’appliquerait qu’aux tableaux. Si un tribunal entérinait cette interprétation, la Fondation pourrait se séparer de ses collections d’art décoratif américain, de son argenterie du Nouveau Mexique, des objets africains et des sculptures modernes (en particulier Lipschitz et Modigliani).

Rappelons qu’à de rares exceptions près, toutes les décisions de la Fondation ont été avalisées par l’un ou l’autre des tribunaux de Pennsylvanie et par l’Attorney général de l’État. Au printemps dernier, un juge avait refusé à la Fondation le droit d’étendre la tournée de l’exposition des “Chefs-d’œuvre de la collection Barnes” à la Haus der Kunst de Munich, mais une décision en appel l’avait finalement autorisée (lire le JdA, n° 15, juin 1995). À ce jour, la tournée Barnes a rapporté à la Fondation plus de 17 millions de dollars (87 millions de francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°18 du 1 octobre 1995, avec le titre suivant : Réouverture de la Fondation Barnes

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque