Jeudi 13 décembre 2018

Acharnement

Rebondissement dans l’affaire « Présumés innocents »

CAPC

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 16 mars 2010 - 285 mots

BORDEAUX - L’histoire sans fin. Ainsi pourrait-on résumer l’affaire « Présumés innocents », exposition organisée en 2000 au CAPC, Musée d’art contemporain de Bordeaux, véritable feuilleton judiciaire dont on a cru entrevoir la fin le 2 mars, avec une décision de la cour d’appel de Bordeaux.

Cette dernière a en effet annulé le renvoi en correctionnel des organisateurs de l’exposition. Petit récapitulatif : de juin à octobre 2000, le CAPC avait réuni quatre-vingts artistes (parmi lesquels Nan Goldin, Annette Messager ou Christian Boltanski) autour de la thématique de l’enfance ; début 2001, l’association de défense des droits de l’enfance La Mouette portait plainte pour pornographie contre Henry-Claude Cousseau – alors à la tête du musée d’art contemporain et aujourd’hui directeur de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris –, et les commissaires de l’exposition, Marie-Laure Bernadac, aujourd’hui conservatrice au Musée du Louvre, et Stéphanie Moisdon-Tremblay, critique d’art. Les trois auteurs étaient mis en examen pour « diffusion d’images à caractère pédopornographique » et « corruption de mineurs par exposition de documents portant atteinte à la dignité des enfants ».

Le milieu culturel s’est alors vivement ému, dénonçant une atteinte à la liberté d’expression. En mars 2008, les organisateurs de l’exposition sont finalement innocentés, mais, en juin 2009, une juge d’instruction bordelaise décide de les renvoyer devant le tribunal correctionnel – l’audience était prévue en juin.

Le 2 mars, la cour d’appel de Bordeaux a finalement annulé l’ordonnance de la juge d’instruction. Cependant, cette décision ne marque pas la fin de la procédure puisque, nouveau coup de théâtre, La Mouette a déposé deux jours plus tard un pourvoi en cassation contre la décision de la cour d’appel de Bordeaux. L’affaire n’est donc pas près d’être finie…

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°321 du 19 mars 2010, avec le titre suivant : Rebondissement dans l’affaire « Présumés innocents »

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque