Quarante dessins de Bacon resurgissent

Par Martin Bailey · Le Journal des Arts

Le 27 février 2009

La Tate Gallery vient d’acquérir une quarantaine de dessins de Francis Bacon. Une rareté chez cet artiste qui n’a laissé, à sa mort, que quelques œuvres sur papier. Le public pourra les admirer au musée l’année prochaine.

LONDRES (de notre correspondant) - L’Heritage Lottery Fund et le National Art Collections Fund ont aidé la Tate Gallery à acquérir deux rares ensembles d’œuvres sur papier de Francis Bacon.
Le premier comprend 4 dessins de personnages réalisés entre 1952 et 1963. Il appartenait à un ami de Bacon, l’écrivain Stephen Spender, et a été vendu par sa veuve. La seconde collection, rassemblée par un ami anonyme de Bacon, consiste en 38 travaux sur papier exécutés dans différents médiums : encre, stylo et huile. Datée principalement de la fin des années cinquante, elle comporte deux pages de magazine recouvertes d’un dessin par l’artiste. Bien que ce double achat simultané soit une coïncidence, il offre “un éclairage inhabituel sur le travail de Bacon”, selon le conservateur du musée, Richard Morphet.

Ces œuvres importantes devraient être présentées l’année prochaine à la Tate. Il était trop tard pour les inclure dans l’exposition que consacre à Bacon la Hayward Gallery du 5 février au 5 avril. L’artiste anglais fait également l’objet d’une rétrospective au Louisiana Museum of Modern Art, au Danemark, jusqu’au 26 avril.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°53 du 30 janvier 1998, avec le titre suivant : Quarante dessins de Bacon resurgissent

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque