Quand l'érotisme s'invite au musée

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 26 novembre 2014 - 184 mots

T

La multiplication des expositions à caractère érotique n'est pas un phénomène récent. Le pire y côtoie le meilleur. Le regard de la société a beaucoup changé.

La multiplication des expositions présentant un caractère érotique ne pouvait laisser indifférent le Journal des Arts toujours très soucieux d’analyser les tendances dans les musées ou lieux apparentés. Certes, il n’est pas nécessaire de convoquer tous les sociologues du CNRS pour comprendre que le stratagème est archiclassique. Les expositions sont depuis longtemps entrées dans le champ des loisirs et du divertissement et à ce titre empruntent aux industries culturelles leurs techniques pour attirer le public. Et l’érotisme ça marche toujours ! Pourtant, il y a bien longtemps que le nu s’exhibe en art, dont il est même une caution. Au fond, la facilité d’accès aux images érotiques ou pornographiques par Internet et l’envahissement du porno chic dans les spots publicitaires accompagnent plus qu’ils ne sont la cause de cette « érotisation », en apparence croissante des expositions. Dans le même temps, la sacralisation de l’enfance a élevé d’indispensables barrières qui n’existaient pas il y a encore 30 ans.

Les articles du dossier : Les expositions et la tentation érotique

  • Brève histoire de l’érotisme exhibé ></a></li>
    <li>Le marquis de Sade fait rougir Orsay <a href=></a></li>
    <li>Un Hokusai bien trop policé <a href=></a></li>
    <li>Éviter les contresens <a href=></a></li>
    <li>André Gunthert : « Soumission à l’univers commercial » <a href=></a></li>
    <li>Des mineurs de plus en plus protégés <a href=></a></li>	
</ul>
</div></p></div></body></html>

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°424 du 28 novembre 2014, avec le titre suivant : Quand l'érotisme s'invite au musée

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque