Dimanche 22 septembre 2019

Pleins feux sur Dubaï

Exposition universelle

Par Christine Coste · L'ŒIL

Le 13 décembre 2013 - 111 mots

Le Bureau international des expositions (BIE) devait choisir entre Izmir (Turquie), Ayutthaya (Thaïlande), Sao Paulo (Brésil), Ekaterinbourg (Russie) ou Dubaï (Émirats arabes unis) pour la prochaine Exposition universelle de 2020. Après trois tours de scrutin, c’est Dubaï qui a remporté la compétition pour son projet : « Connecter les esprits, construire le futur ». Situé entre les aéroports de Dubaï et d’Abou Dhabi, le futur site qui tient à étonner le monde et dont le coût est évalué pour l’instant à 6,5 milliards d’euros s’inscrit dans le prolongement des différentes ouvertures de musées à venir dans ce bout de territoire du Moyen-Orient, à commencer en 2015 par le Louvre Abou Dhabi.  

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°664 du 1 janvier 2014, avec le titre suivant : Pleins feux sur Dubaï

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque