Samedi 24 février 2018

Musée privé

Philippe Vergne dirigera la Fondation Pinault

Par Philippe Régnier · Le Journal des Arts

Le 11 octobre 2007

L’actuel conservateur au Walker Art Center va définir la programmation de l’institution qui ouvrira en 2007.

PARIS - Le suspens durait depuis plusieurs années : qui serait le premier directeur de la Fondation Pinault pour l’art contemporain ? Un communiqué du 13 septembre a finalement levé le voile en annonçant la nomination de Philippe Vergne. Né en 1966, ce proche de Bernard Blistène a été directeur du Musée d’art contemporain de Marseille de 1994 à 1997, à l’époque où l’actuel inspecteur à la création artistique du ministère de la Culture dirigeait les musées de la ville. Il y organisa quelques expositions mémorables, comme « L’art au corps » (1996). En 1997, il traverse l’Atlantique pour devenir conservateur chargé des arts visuels au Walker Art Center de Minneapolis (Minnesota), poste qu’il occupe toujours. Il y organise de nombreuses expositions, notamment « How Latitudes Become Forms » en 2003, actuellement présentée au Contemporary Art Museum de Houston (Texas), ou « Let’s Entertain » en 2000, devenue « Au-delà du spectacle » au Centre Pompidou par la grâce de Bernard Blistène. Le choix de François Pinault  lui permet de faire d’une pierre deux coups : il nomme un Français, qui dispose qui plus est d’un certain soutien institutionnel, tout en se prononçant pour un conservateur connaissant bien la scène américaine et ses collectionneurs. Une donnée qui n’a pas dû laisser insensible le propriétaire de Christie’s… Philippe Vergne travaillera dès avril 2005 à la définition de la programmation de la Fondation qui ouvrira en 2007, avant de s’installer définitivement à Paris à l’automne 2005.
Pendant ce temps, l’île Seguin n’en finit pas de se transformer. L’usine Renault a été détruite, en attendant le début des travaux du paquebot de Tadao Ando, prévu pour fin 2004-début 2005. François Pinault vient d’en obtenir le permis de construire. Reste encore à déposer les statuts de la future fondation. « Le processus de création de la structure est en cours », nous a affirmé Jean-Jacques Aillagon, qui a signé un contrat de conseil avec Artemis, la holding de François Pinault. L’ancien ministre de la Culture nous a aussi déclaré être en pourparlers avec la Ville de Venise pour le poste de directeur artistique du Palazzo Grassi. Ce prestigieux lieu d’expositions sur le Grand Canal appartient au groupe Fiat, lequel souhaite le céder à la commune. Selon Jean-Jacques Aillagon, le projet de programmation qu’il a soumis à la ville – un éventail historique très large avec des expositions d’art contemporain au moment de la Biennale d’arts visuels – aurait reçu un accueil « très favorable » de la part de la municipalité. L’expérience de cet ancien président du Centre Pompidou pèsera très lourd dans la balance pour la décision qui devrait être prise à la fin de l’année. L’ancien ministre se prépare en tout cas à un agenda bien rempli, lui qui vient de se faire nommer le 1er septembre membre du Conseil économique et social.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°199 du 24 septembre 2004, avec le titre suivant : Philippe Vergne dirigera la Fondation Pinault

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque