Samedi 15 décembre 2018

Philippe Hiquily disparaît

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 11 avril 2013 - 132 mots

PARIS - Le sculpteur Philippe Hiquily est décédé le mercredi 27 mars, jour de ses 88 ans, à l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif où il était hospitalisé.

Élève à l’École des beaux-arts de Paris au tournant des années 1950, Philippe Hiquily utilise, au cours de la décennie qui suit, des matériaux métalliques comme le fer, la tôle, l’aluminium. Ses œuvres aux volumes plats et formes sensuelles font partie des collections de grands musées tels, à New York, le MoMA ou le Guggenheim, et à Paris, le Musée national d’art moderne-Centre Pompidou.

Très proche des scènes artistiques new-yorkaises (Robert Rauschenberg, Isamu Noguchi) et parisienne (Jean Tinguely, Germaine Richier), il joue son propre rôle en 1965 dans un court-métrage de Jean-Luc Godard intégré au film collectif de réalisateurs de la Nouvelle Vague Paris vu par… 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°389 du 12 avril 2013, avec le titre suivant : Philippe Hiquily disparaît

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque