Dimanche 17 novembre 2019

A Paris : Mystère au Plateau

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 juillet 2011 - 129 mots

Et s’il n’y avait de plus précieux secret que le secret lui-même, sa découverte ne réservant que la déception du vide ? L’œuvre d’art elle-même ne jouerait-elle pas à ce jeu de cache-cache, ou de dupe, maniant là une terrible arme poétique ? Guillaume Desanges, commissaire au Frac Île-de-France/Le Plateau, en fait l’implacable démonstration avec « Nul si découvert », quatrième et dernier opus de son programme « Érudition concrète », questionnant l’accès à la connaissance. À côté des œuvres d’Éric Baudelaire, Ceal Floyer, Ann Veronica Janssens, Lawrence Weiner ou Marcel Duchamp, l’exposition consacre une salle à l’œuvre sensible de l’artiste installée au Brésil Anna Maria Maiolino.

« Nul si découvert », Frac ÎIe-de-France/Le Plateau, place Hannah-Arendt, 75019 Paris, tél. 01 76 21 13 41, www.fracidf-leplateau.com. Jusqu’au 7 août.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°351 du 8 juillet 2011, avec le titre suivant : A Paris : Mystère au Plateau

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque