Samedi 28 novembre 2020

Musées

Nuit animée

La 7e édition de la Nuit européenne des musées aura lieu le 14 mai

Le Journal des Arts

Le 26 avril 2011 - 497 mots

PARIS - La prochaine Nuit européenne des musées se tiendra le samedi 14 mai en France et dans toute l’Europe.

En l’espace de sept ans, l’événement, européen depuis 2005, est devenu le rendez-vous des noctambules férus de culture. Pour la première fois cette année, le Conseil international des musées  a accordé son patronage officiel à l’événement, rejoignant le Conseil de l’Europe et l’Unesco. Forte du succès de l’édition 2010 qui avait attiré plus de 2 millions de visiteurs en France, celle de 2011 s’annonce « résolument interactive » en proposant en amont une vaste programmation multimédia. Le module « Une œuvre, une histoire » affiche ainsi, sur le site de la manifestation, des notices d’œuvres en lien avec les institutions participantes, du Musée international de la chaussure à Romans (Drôme) au Musée Jean-Jacques Henner à Paris. Suivant cette logique, la Nuit sera « twittée » et présente sur les réseaux sociaux.

Au programme figure l’ouverture exceptionnelle de centaines de lieux, le plus souvent gratuits, du coucher du soleil aux environs d’une heure du matin. Cette année encore, les musées proposent une programmation variée et éclectique. À Paris, les Galeries nationales du Grand Palais ont décidé de mettre les petits plats dans les grands autour de l’exposition « Odilon Redon, prince du rêve » (accès gratuit de 19h30 à 0h15) grâce à des ateliers pour enfants, un concert pour piano de morceaux aimés de l’artiste, et des visites de la nef par des étudiants en architecture. Dans la soirée, le Musée Carnavalet offrira de la musique baroque dans les jardins de son hôtel, et les retardataires pourront visiter gratuitement (de 20h à 1h) l’exposition « Cranach et son temps » avant sa fermeture le 23 mai au Musée du Luxembourg, qui participe pour la première fois à l’événement. 

Viser le jeune public  par des animations
En province, le Musée Fabre à Montpellier promet d’étranges « déambulations spatiales » dans ses collections, en partenariat avec le Centre national d’études spatiales (CNES), pendant lesquelles un historien de l’art et un scientifique livreront une « double lecture » de plusieurs œuvres autour de thématiques communes, tels le ciel, la mesure ou la technologie. Le LaM (Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut), quant à lui, restera ouvert jusqu’à minuit dans une ambiance « propice à la rêverie » : après une performance dansée en partenariat avec le centre Danse à Lille, une lecture sera proposée par Julien Suel autour des œuvres spirites d’Augustin Lesage et Fleury-Joseph Crépin. Au Musée des Augustins à Toulouse, des conteurs réciteront fables et légendes aux visiteurs, tandis que des jeux de lumière animeront l’architecture du cloître.

Cette programmation tournée vers le jeune public a fait ses preuves au fil des années. Avec près d’un tiers des visiteurs âgés de 12 à 25 ans en 2010, le succès de cette nouvelle Nuit européenne des musées ne devrait pas se démentir.

7e Nuit européenne des musées, du 14 au 15 mai. Programmation intégrale sur nuitdesmusees.culture.fr

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°346 du 29 avril 2011, avec le titre suivant : Nuit animée

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque