Mercredi 18 septembre 2019

Non-lieu pour le capc

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 14 septembre 2010 - 64 mots

BORDEAUX - Sept ans après la plainte déposée par l’association La Mouette, Henry-Claude Cousseau, Marie-Laure Bernadac et Stéphanie Moisdon-Tremblay ont bénéficié d’un non-lieu.

Les organisateurs de « Présumés innocents », présentée en 2000 au capcMusée d’art contemporain de Bordeaux, avaient été mis en examen à la suite de la plainte de cette association qui jugeait l’exposition pornographique et attentatoire à la dignité des enfants. 

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°279 du 11 avril 2008, avec le titre suivant : Non-lieu pour le capc

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque