Dimanche 24 janvier 2021

NEAgate : les Américains défendent leurs musées

Le Journal des Arts

Le 6 novembre 1998 - 519 mots

Le National Endowment for the Arts (NEA) pourrait trouver une nouvelle légitimité face au Congrès, après la publication des résultats de son enquête sur les pratiques culturelles et artistiques des Américains. Celles-ci sont en effet en hausse depuis 1992 et concernent désormais un adulte sur deux. Un tel chiffre ne peut que renforcer l’aura du principal organisme de subvention des arts.

WASHINGTON - Victime depuis deux ans des attaques répétées du Congrès républicain (lire les JdA n° 36 et 66), le NEA savoure une petite victoire. En 1997, au moment même où certains programmaient sa disparition et où son budget était diminué de 40 %, cet organisme menait une vaste enquête téléphonique auprès des Américains sur leurs pratiques culturelles. Les résultats, qui viennent d’être publiés sur l’Internet, révèlent une hausse notable de la fréquentation des musées au cours de la décennie : entre 1992 et 1997, le nombre d’adultes se rendant au moins une fois par an dans un musée a augmenté de 30 %, et le chiffre total des entrées est en progression de 37 %.
S’il faut considérer ces données avec une certaine prudence – entre les deux dates, des différences méthodologiques peuvent avoir faussé la comparaison, les études précédentes ayant été conduites dans le cadre d’enquêtes plus générales du Bureau de recensement des victimes de la criminalité nationale –, en revanche la tendance à l’augmentation se voit confirmée par d’autres sources.
Ainsi, au Metropolitan à New York, le nombre des entrées est passé de 4,4 millions en 1992 à 5,5 millions en 1997, soit une progression de 25 %. D’autre part, sur un ensemble de 224 musées, l’Association of Art Museum Directors note une hausse de la fréquentation de 18 % entre 1993 et 1997.

D’un point de vue qualitatif, le NEA s’est également intéressé à la répartition des activités culturelles. La moitié des adultes du pays a assisté au moins une fois dans l’année à une manifestation artistique – qu’il s’agisse de concerts, de spectacles ou d’expositions –, la visite de musées se situant en tête avec 35 % des personnes interrogées. Par ailleurs, 16 % des Américains pratiquent une activité artistique régulière en amateur. Enfin, le NEA relève l’entrée en force de la technologie multimédia auprès des amateurs d’art : 45 % des adultes américains déclarent avoir regardé une émission de télévision sur l’art au cours de l’année dernière, contre 32 % en 1992.

Si la tendance est identique en France, la progression reste néanmoins en deçà. À titre de comparaison, entre 1989 et 1997, le flot des visiteurs de musées a augmenté de 10 %, et la fréquentation des spectacles de danse et de théâtre a progressé de 20 %. En revanche, il semble que l’accès à la culture soit plus large en France qu’aux États-Unis. Selon l’ouvrage Les Pratiques culturelles des Français en 1997, 40 % des personnes interrogées ont pratiqué de manière occasionnelle ou régulière une activité artistique, 33 % se sont rendues au moins une fois dans l’année au musée, 30 % ont visité un monument historique et 24 % ont assisté à un spectacle de danse ou de théâtre.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°70 du 6 novembre 1998, avec le titre suivant : NEAgate : les Américains défendent leurs musées

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque