Mercredi 21 février 2018

Musées à domicile

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 février 2010

Voici une sélection de musées diffusant sur l’Internet des renseignements pratiques sur leurs activités et les expositions qu’ils proposent, ainsi que des images d’expositions \" imaginaires \". Pour y accéder, il suffit de taper leur adresse électronique ou de consulter les différents annuaires et moteurs de recherche intégrés au réseau, tels que Yahoo (http://www.yahoo.com/Arts/), Webcrawler (http://www.webcrawler.com/), Lycos (http://www.lycos.com/)… qui vous renvoient sur une multitude de sites disséminés à travers le monde.

Institutions françaises
Outre des informations sur les activités du Centre, le serveur du Centre Georges Pompidou comprend une vaste sélection de serveurs de musées et de galeries du monde entier (http://www.cnac-gp.fr/) : du Nagoya City Art Museum aux musées de Croatie, en passant par une sélection des principaux musées de Londres et des États-Unis. La Bibilothèque publique d’information est également accessible sur le Web (http://www.bpi.fr).

Alors que le serveur du Musée d’Orsay se fait toujours attendre, le Musée du Louvre est déjà présent sur l’Internet (http://www.culture.fr/louvre/index.html).

Le pendule de Foucault, le fardier de Cugnot et l’avion de Blériot ne sont pas visibles en raison de la rénovation du Musée des arts et métiers, mais le serveur est toujours ouvert (http://cnam.fr/museum/).

La Bibliothèque nationale de France (http://www.bnf.fr) propose l’exposition "Charles V et son temps", qui rassemble un millier d’enluminures de la fin du XIVe siècle, ainsi que l’accès au catalogue des imprimés entrés à la BNF depuis 1970 (BN-Opale) et, bientôt, les bases bibliographiques des collections spécialisées : audiovisuel, manuscrits, cartes et plans, monnaies et médailles (BN-Opaline).

Le ministère de la Culture (http://www.culture.fr) propose trois nouvelles expositions "imaginaires" sur son serveur, tandis que "Le siècle des Lumières dans la peinture des musées de France" est toujours visible, ainsi qu’une présentation de la Biennale de Lyon. Organisée par le Musée des arts et traditions populaires à Paris et, au Canada, par le Museum de la civilisation du Québec et le Provincial Museum of Alberta à Edmonton, "Traditions de Noël en France et au Canada. Fêtes communautaires, familiales, religieuses" illustre la diversité des traditions liées aux fêtes de Noël.

La Direction des Musées de France et la Direction du Patrimoine ont conçu un "Itinéraire de l’émail champlevé médiéval en Limousin" pour accompagner l’exposition "L’œuvre de Limoges", au Louvre cet hiver.

Enfin, à partir de la mi-mars, sera évoquée l’histoire de la galerie d’art et de la maison d’édition Goupil à Bordeaux, pour laquelle les frères Van Gogh ont travaillé.

Les bases de données Joconde (120 000 documents, peintures, sculptures, arts graphiques, estampes…) et Mérimée (120 000 documents, patrimoine monumental) sont également accessibles sur le serveur du ministère de la Culture. Des bases Archéologie et Ethnologie sont en cours de développement, tout comme la base Vidéomuseum pour le XXe siècle.

Après sa rétrospective au Musée Carnavalet, Robert Doisneau est toujours sur l’Internet (http://www.photo.fr/doisneau). De même, dix-huit œuvres de la rétrospective Paul Cézanne sont toujours visibles sur le réseau (http://www.cezanne.com/) grâce à la Réunion des musées nationaux, dont les services et les tarifs de l’Agence photographique peuvent être consultés en ligne (http://www.rmn.most-planet.fr).

Des informations sur de nombreux centres d’art contemporain et fondations du monde entier sont regroupées au sein de la Modern Art Global Gallery (http://www.cri.ensmp.fr/magg), qui fournit également des renseignements sur les grandes manifestations artistiques en cours et les galeries.

Institutions étrangères
L’une des meilleures adresses pour accéder au monde des musées sur l’Internet est sans conteste le World Wide Web Virtual Library museums page (http://www.comlab.ox.ac.uk/archive/other/museums.html), qui recense plusieurs centaines de musées et de bibliothèques.

L’Ohio State University propose également des listes très complètes de serveurs de musées, de galeries et d’expositions en tous genres (http://www.cgrg.ohio-state.edu/Newark/artres.html et http://www. cgrg.ohio-state.edu/COTA/Home.html).

Le National Museum of American Art, rattaché à la Smithsonian Institution (http://www.nmaa.si.edu et gopher://nmaa-ryder.si.edu), présente la plus ancienne collection publique américaine ayant trait à l’histoire, la culture et les traditions aux États-Unis.

Le Musée des beaux-arts du Canada (http://musee.beaux-arts.ca et http://national.gallery.ca) invite le public à participer au développement de son tout nouveau site Web.

Hors catégorie, la File Room d’Antoni Muntadas (http://www.fileroom. aaup.uic.edu/FileRoom/documents/homepage.html) est un passionnant "musée de la censure" qui s’enrichit continuellement des cas communiqués par ses utilisateurs : pour preuve, la mésaventure de Bustamante à Carpentras y est déjà répértoriée.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°23 du 1 mars 1996, avec le titre suivant : Musées à domicile

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque