Samedi 28 novembre 2020

Munch : vols en série

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 18 mars 2005 - 115 mots

OSLO - Six mois après le vol au Musée Munch, à Oslo, de deux chefs-d’œuvre du maître norvégien, le Cri et la Madone, un tableau, La Robe bleue (1915), ainsi que deux lithographies, Autoportrait et Strindberg, du peintre ont été dérobés le 6 mars dans un hôtel du sud-est de la Norvège. Les trois œuvres ont été retrouvées le lendemain et neuf personnes ont été interpellées. « Il est trop tôt pour dire si les deux affaires sont liées », a souligné Iver Stensrud, inspecteur de police à Oslo. Selon un expert de la maison d’enchères Oslo Galleri Wedels Plass Auksjoner, les lithographies valent chacune entre 24 300 et 60 800 euros, et La Robe bleue, plusieurs centaines de milliers d’euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°211 du 18 mars 2005, avec le titre suivant : Munch : vols en série

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque