Dimanche 26 janvier 2020

Munch, l’acharnement

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 juin 2006 - 75 mots

STOCKHOLM - Deux ans après le vol des tableaux d’Edvard Munch La Madone et Le Cri, et la condamnation récente des responsables, la police suédoise a annoncé le 24 mai le vol d’une autre œuvre de l’artiste.

Vers la forêt (1897), une gravure sur bois estimée 161 000 euros, a été dérobée dans une villa privée aux alentours de la ville d’Hörby (Suède). Malgré les lourdes peines prononcées en Norvège, Munch continue d’attiser les malfaiteurs.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°239 du 9 juin 2006, avec le titre suivant : Munch, l’acharnement

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque