Vendredi 30 octobre 2020

Montpellier : musée sur l’histoire de la France et de l’Algérie ; Musée Arménien : décision reportée ; La promotion René Char prend le pouvoir

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 21 mai 2014 - 331 mots

Montpellier ne veut plus d’un musée sur l’histoire de la France et de l’Algérie
Montpellier n Le nouveau maire et président de la communauté d’agglomération Philippe Saurel (dissident PS) n’aura pas attendu longtemps pour remettre en cause le projet de Musée sur l’histoire de la France en Algérie, initié par Georges Frêche. Prétextant un retard dans les travaux (démarrés en 2010) de l’hôtel Montcalm qui repousse selon lui l’ouverture de deux ans, il a annoncé l’abandon du projet, préférant installer un musée d’art contemporain sans collection. Cette décision abrupte est vivement contestée par un groupe de chercheurs emmenés par Benjamin Stora. Ils mettent en avant l’utilité du projet initial et le « gâchis financier », notamment les travaux en cours sur la scénographie, les expositions et les acquisitions déjà réalisées pour un montant de 3 millions d’euros.

Musée Arménien : décision reportée
Paris n Le juge des référés n’a pas statué sur le conflit entre le Musée arménien et le Musée Guimet concernant l’occupation de l’hôtel d’Ennery (lire JdA n°413). L’affaire est renvoyée au 4 juin devant le tribunal de grande instance de Paris, qui devra statuer sur le fond. Selon le Musée Guimet, il a été proposé au Musée arménien d’effectuer une donation avec réserve d’usufruit en faveur du MuCEM, prêt à accueillir et conserver la collection à Marseille.

La promotion René Char prend le pouvoir
Paris n Martin Ajdari remplace Laurence Engel au cabinet d’Aurélie Filippetti. Lasse de sa relation avec la ministre elle rejoint son corps d’origine, la Cour des comptes. Martin Ajdari (46 ans, énarque, promotion René Char) a alterné les passages en cabinets ministériels et les séjours chez les opérateurs publics, notamment à France Télévision dont il était le secrétaire général depuis 2010. C’est également un ancien élève de la même promotion de l’ENA, Denis Berthomier qui a trouvé un point de chute à la direction générale du Centre Pompidou après son départ du cabinet de Jean-Marc Ayrault. Il remplace Agnès Saal partie à l’Institut national de l’audiovisuel.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°414 du 23 mai 2014, avec le titre suivant : Montpellier : musée sur l’histoire de la France et de l’Algérie ; Musée Arménien : décision reportée ; La promotion René Char prend le pouvoir

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque