Dimanche 25 février 2018

Milia 96, l’année de l’Internet

Après le CD-Rom, l’Internet s’impose

Le Journal des Arts

Le 1 mars 2010

La troisième édition du Milia, le marché international de l’édition et des nouveaux médias, consacré aux contenus multimédias et aux programmes interactifs, se tiendra à Cannes du 9 au 12 février. Tous les professionnels du secteur viendront y négocier des achats de droits, des alliances stratégiques, des joint-ventures, des accords de coproduction… et y dénicher les auteurs multimédias qui leur font encore défaut.

CANNES - L’année 1995 a été celle du CD-Rom, 1996 sera celle de l’Internet. "L’édition on line, encore confidentielle il y a deux ans, a connu une croissance exponentielle", déclare Laurine Garaude, directeur des programmes du Milia. Un engouement récemment encouragé par France Télécom qui, à partir du 15 mars, facturera sur l’ensemble du territoire la connexion téléphonique à l’Internet au prix d’une communication locale. Cette mesure devrait permettre au "réseau des réseaux" de se développer encore plus rapidement en province. En outre, l’opérateur a annoncé qu’il serait lui-même bientôt prestataire d’accès. D’ici à ce que l’accès à l’Internet soit gratuit – comme les opérateurs des télécommunications ATT, MCI et Sprint l’envisagent aux États-Unis – il n’y a qu’un pas, que beaucoup anticipent en préparant aujourd’hui les contenus qui seront diffusés demain sur les réseaux.

Même le Vatican !
Avec une participation en augmentation de 30 % par rapport à 1995, le Milia devrait accueillir cette année 900 exposants – contre 689 en 1995 – en provenance de 42 pays. Parmi eux, Corbis, la société de Bill Gates spécialisée dans l’achat de droits de reproduction multimédias ; The Voyager Com­pany, qui a produit le CD-Rom de l’artiste Laurie Anderson – elle devrait gratifier l’assistance d’une intervention publique ; Eyeware Interactif, une société néerlandaise qui prépare un CD-Rom sur Escher ; Vidéomuseum, qui devrait avoir achevé pour l’occasion son CD-Rom adapté du Dictionnaire de l’art moderne et contemporain édité par Hazan ; la Réunion des musées nationaux, qui organisera une conférence sur les "stratégies des musées face au développement des réseaux" et présentera son CD-Rom consacré au Musée d’Orsay, coproduit avec Mont­parnasse Multi­média, très attendu après l’immense succès du Louvre, palais et peintures (plus de 80 000 exemplaires distribués).

Le Vatican participera à un salon pour la première fois de son histoire ! Son distributeur français, Emme Interactive, détenteur de l’exclusivité mondiale des droits multimédias, présentera à Cannes La pinacothèque du Vatican et La Chapelle Sixtine. Les professionnels viennent aussi au Milia pour dénicher les concepteurs de talent qui leur font défaut. Pour les aider, le Club des jeunes créateurs présente des projets susceptibles de les intéresser, réalisés par des étudiants du monde entier. Cet espace avait proposé, de l’aveu même des spécialistes, "les projets les plus innovants", lors de sa création en 1995. Enfin, les trois CD-Rom finalistes pour le Milia d’or, dans la catégorie Art et Musique, sont : Michel-Ange, sculptures et peintures, produit par Montparnasse Multimédia (France) ; Scruting in the Great Round, Calliope (USA) ; et Rolling Stones, Voodoo Lounge, produit par Virgin.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°22 du 1 février 1996, avec le titre suivant : Milia 96, l’année de l’Internet

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque