Vendredi 14 décembre 2018

Mécénat français à la Tate Modern

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 30 juin 2000 - 140 mots

Parmi les entreprises qui ont soutenu l’ouverture de la Tate Modern figure BNP-Paribas, qui, grâce à un montant substantiel mais confidentiel, a accédé au statut de « Founding Corporate Partner ».

« Nous avons voulu soutenir un projet qui ait une forte visibilité dans le domaine de l’art moderne et contemporain, explique Delphine Giraud, chargée du mécénat à Londres, la Tate Modern correspond parfaitement à notre image de banque européenne à vocation internationale. »

Pour ceux qui veulent visiter le nouveau temple de l’art, Eurostar propose des promotions d’été : aller-retour dans la journée à 450 F en 2e clas­se ; court séjour à 590 F à condition de rester au moins deux nuits ou la nuit du samedi au dimanche sur place, et possibilité de faire voyager gratuitement 1 à 2 enfants accompagnés. Rens. 08 36 35 35 39.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°108 du 30 juin 2000, avec le titre suivant : Mécénat français à la Tate Modern

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque