L’ombre d’Alvar

Par Sophie Flouquet · Le Journal des Arts

Le 24 avril 2008

La saison finlandaise en France est l’occasion de découvrir les nouveaux designers finlandais. Méconnus
dans notre pays, ils perpétuent notamment le travail du bois.

Aujourd’hui encore, Alvar Aalto (1898-1976) est la figure tutélaire du design finlandais. Son esprit continue de hanter ce secteur et pas seulement parce qu’Artek, la société créée en 1935 par l’architecte, sa femme Aino et deux autres associés, édite toujours ses meubles. Le concepteur du célèbre fauteuil n° 41 destiné au sanatorium de Paimio (1931-1932), avec sa structure en bouleau lamellé courbé et son assise en S, est en effet le père du design finlandais. Dans l’entre-deux-guerres, alors que ses contemporains, Mies van der Rohe ou Le Corbusier, privilégient les structures tubulaires en acier, Aalto préfère s’ancrer dans la tradition nationale finlandaise. Il décide de travailler avec la ressource principale de son pays, le bois – la forêt couvre 70 % du territoire finlandais –, qu’il juge plus chaleureux que les chromes, pour créer des meubles aux formes organiques. Son credo : simplicité, ergonomie et fonctionnalité, perdure encore aujourd’hui chez bon nombre de jeunes designers finlandais, même si les chromes et le plastique moulé ont fait leur apparition depuis les années 1960.

Thème du bois
Hormis quelques figures (Tapio Wirkkala ou Kaj Franck) et surtout quelques maisons très anciennes (Artek, Arabia, Iittala, Hackman ou Marimekko), le design finlandais contemporain reste toutefois méconnu à l’étranger. Il ne manque pourtant pas de créativité, comme le révèlent plusieurs expositions parisiennes. Au Musée des Arts décoratifs, à Paris, Dominique Forest a souhaité montrer comment le thème du bois, « véritable mythologie associée à la Finlande », inspirait encore nombre de créateurs. Elle a identifié trois manières de l’appréhender. Certains designers perpétuent ainsi l’usage traditionnel du bouleau, traité en lamelles par Seppo Koho pour concevoir une série de suspensions lumineuses, aériennes et épurées. D’autres s’inscrivent dans une filiation directe avec Aalto mais en travaillant d’autres essences. C’est le cas notamment de Harri Koskinen, déjà remarqué avec sa Block Lamp en pavé de verre, qui réutilise la technique du contreplaqué courbé pour concevoir sa chaise en chêne Muu. Teemu Järvi, présentée pour sa part dans le cadre de l’exposition « Cool Dozen », perpétue, elle aussi, cette technique de bois contreplaqué avec sa chaise Vera, en alliant frêne et acier chromé.
La référence au bois et à la nature constitue parfois la source d’inspiration figurative des designers. Klaus Haapaniemi l’utilise avec une exubérance kitsch, tournant ostensiblement le dos à l’héritage d’Aalto, pour créer des assiettes en céramique inspirées de l’imagerie populaire ou des stickers muraux à mi-chemin entre le folklorique et le psychédélique. Plus sobre, le motif du tapis Lusto dessiné par Elina Helenius consiste en une élégante stylisation des veinures du bois. Même tendance chez la célèbre maison de textiles Marimekko qui confie son graphisme à la jeune garde de la création. Sensibles à l’éco design, d’autres créateurs empruntent une troisième voie en interrogeant les problèmes environnementaux et les conséquences de la surexploitation du bois. Chez Artek, les tables d’appoint en bois courbé sont désormais repensées avec du bambou, bois asiatique ordinaire, pour préserver les forêts de bouleaux finlandaises. Jouko Kärkkäinen et Mikko Tapani Paakkanen abordent, pour leur part, la question écologique de manière plus iconoclaste en concevant du mobilier en bois brut naturel qui, lorsqu’il n’a plus d’utilité, peut être recyclé en bois de chauffe

- ELINA JÄRVINEN, dans le cadre du « Designer du mois », campagne conçue par Design Forum Finland, organisme chargé de la promotion du design finlandais et LES CLASSIQUES DU DESIGN FINLANDAIS À L’HONNEUR, ARTEK, jusqu’au 14 juin, Institut finlandais, 60, rue des Écoles, 75005 Paris, tél. 01 40 51 89 09, www.institut-finlandais.asso.fr, tlj sauf dimanche et lundi 12h-18h, mardi 12h-20h.

- COOL DOZEN, DESIGN DE CHAISES ET IMPRESSIONS SUR TEXTILES VENANT DE FINLANDE, jusqu’au 9 mai, Ministère de la Culture et de la Communication, 182, rue Saint-Honoré, 75001 Paris, tél. 01 40 15 38 00, www.culture.gouv.fr, tlj sauf samedi et dimanche 9h-19h.

DESIGN CONTEMPORAIN FINLANDAIS. PROMENONS-NOUS DANS LE BOIS, du 21 mai au 31 août, Musée des Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris, Tél. 01 44 54 57 50, du mardi au vendredi 11h-18h, jeudi 11h-21h, samedi et dimanche 10h-18h. Catalogue collectif, éd. Les Arts décoratifs, 64 p., 16 euros, ISBN 978-2-916914-07-7.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°280 du 25 avril 2008, avec le titre suivant : L’ombre d’Alvar

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque