Saison

Logo obligatoire

Par Sophie Flouquet · Le Journal des Arts

Le 17 juin 2008

La culture française arbore les couleurs de l’Union Européenne.

PARIS - Quelques vagues « projets tandem », coproduits avec chacun des États membres, des événements musicaux – notamment lors des traditionnels bals du 14 juillet –, ainsi qu’une myriade de manifestations : voilà à quoi se résume le programme de la Saison culturelle européenne, organisée pour célébrer la Présidence française de l’Union européenne (PFUE) qui durera du 1er juillet au 31 décembre 2008. Parmi ces événements, notons la réquisition de vingt-sept expositions, toutes déjà programmées de longue date par les institutions mais affublées du logo créé pour l’occasion ; ainsi que les vagues parcours européens dans les collections qui seront proposés par quelques musées. La présentation de cette Saison, le 3 juin, lors d’une conférence de presse organisée sous la verrière du Grand Palais, a donné le ton. On a pu y voir le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, en show-man, dire qu’il était « plus facile de faire dans la culture que dans la politique » – pas sûr au vu du programme –, la ministre de la Culture, Christine Albanel, faire de la figuration, et la comédienne Juliette Binoche tenter une timide sortie sur l’importance de l’immigration dans les métissages culturels. Le tout orchestré par le directeur de CulturesFrance, Olivier Poivre d’Arvor, l’organisme qui doit supporter la logistique – il apprendra, le lendemain, que ses prétentions pour la Villa Médicis ont été déçues (lire ci-contre).
Alors, à quoi servira donc cette saison ? À montrer à nos voisins européens que la France veut être, poussivement, le moteur de cette Europe culturelle qui peine à émerger. Et accessoirement, à réconforter un ancien ministre de la Culture déchu, Renaud Donnedieu de Vabres, frustré d’avoir été oublié dans le nouveau gouvernement pour avoir été trop longtemps villepiniste. Propulsé « ambassadeur spécial chargé de la dimension culturelle de la Présidence française de l’Union européenne », ce dernier s’est contenté, pour « replacer la culture au cœur du projet européen », de resservir les thèmes qu’il avait mis en avant durant son passage Rue de Valois : label du patrimoine européen, promotion de la diversité culturelle, architecture et développement durable. La mise en forme a été assurée par le diplomate Laurent Burin des Roziers, commissaire général de la saison. Le tout pour un budget de 6 millions d’euros, dont un tiers provenant du mécénat et un autre tiers pris en charge par les ministères concernés (ministère de la Culture et de la Communication, ministère des Affaires étrangères, ministère de l’Éducation nationale, ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°284 du 20 juin 2008, avec le titre suivant : Logo obligatoire

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque