Mercredi 21 octobre 2020

L’œuvre de Rembrandt enrichie d’un tableau de jeunesse

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 23 novembre 2001 - 165 mots

Un tableau acquis en 1896 par la National Gallery d’Irlande et reconnu comme l’œuvre de Willem de Poorter de Haarlem – un artiste mineur hollandais –, serait une œuvre de jeunesse de Rembrandt.

Figurant un jeu populaire du XVIIe siècle où l’un des joueurs, les yeux bandés, doit deviner lequel des acolytes lui a infligé une fessée, La Main chaude n’avait pas été considérée, selon le professeur Ernst van de Wetering, comme une œuvre importante à cause de son thème. Réunissant les indices chronologiques et thématiques, ce dernier a pu envisager cette attribution : le panneau en bois de chêne a été daté, après analyses, aux environs de 1624 et le costume des personnages correspond à une mode éphémère de 1628-1629. De même, une étude aux rayons X a révélé sous La Main chaude un portrait qui semble être de la main du maître. Avec la bénédiction du Rembrandt Research Project, l’œuvre sera présentée à l’exposition « Le mystère du jeune Rembrandt » à Cassel (Allemagne) jusqu’au 27 janvier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°137 du 23 novembre 2001, avec le titre suivant : L’œuvre de Rembrandt enrichie d’un tableau de jeunesse

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque