Mercredi 19 février 2020

Limitation du mandat des directeurs d’opérateurs culturels

Par Jean-Christophe Castelain · Le Journal des Arts

Le 28 octobre 2015 - 155 mots

PARIS - Conformément à ce qu’elle avait annoncé, Fleur Pellerin a modifié par décret la durée des mandats des présidents ou directeurs des établissements culturels.

À l’exception du Louvre, du Musée d’Orsay, du Centre Pompidou, de Versailles ou du Grand Palais, pour lesquels la durée totale à un poste de direction est de onze ans, les autres dirigeants de ces opérateurs ne pourront pas dépasser neuf ans. Jusqu’à présent, dans la plupart des cas, le nombre de renouvellement n’était pas limité. Il ne sera donc plus possible d’égaler la durée d’un Stéphane Martin au Quai Branly (dix-neuf ans), ou d’Henri Loyrette au Louvre (douze ans). Les dispositions ne s’appliquent qu’aux personnes nommées ou renouvelées après l’entrée en vigueur du décret. Guy Cogeval, dont le deuxième mandat de trois ans à la tête du Musée d’Orsay se termine en mars 2016 peut donc en théorie être reconduit pour une troisième et dernière période de trois ans.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°444 du 30 octobre 2015, avec le titre suivant : Limitation du mandat des directeurs d’opérateurs culturels

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque